Spread the love

manoeuvre militaireL’Etat-Major Général du Bénin organise du 26 novembre au 02 décembre 2018 dans le département de l’Alibori, une manœuvre militaire nationale à l’endroit des forces armées béninoises. Les professionnels des médias ont été entretenus ce vendredi 23 novembre 2018 sur les objectifs de l’exercice.

Dénommée en langue Boo « Ma Kon-Hin », c’est-à-dire « entente », la manœuvre militaire nationale s’inscrit dans le cadre de la Défense opérationnelle du territoire (Dot) et de la poursuite de l’œuvre de consolidation de la capacité des forces armées béninoises au titre de l’année 2018. Sont concernés par l’exercice un regroupement des forces armées béninoises de 1000 hommes  dont 3 compagnies d’infanterie de l’armée de terre, une (01) section de fusiliers marins des forces navales et une (01) section de fusiliers commandos de l’air des forces aérienne. Il s’agit pour ces forces de défense de mener un exercice afin de se préparer aux nouvelles menaces qui visent la sous-région dont le terrorisme. Selon le lieutenant-colonel Pascal Afora, Chef d’Etat-Major de la brigade de l’exercice, la manœuvre a pour objectifs de poursuivre l’œuvre de renforcement des capacités des forces armées béninoises à faire face aux nouvelles menaces, de renforcer les liens armées nation et enfin de marquer la présence des forces armées béninoises sur cette partie du territoire partagée avec les pays qui connaissent le phénomène du terrorisme. Présent à cette rencontre, le  colonel Idjouola Tétédé, directeur de l’exercice est revenu sur le choix porté sur le département de l’Alibori. A l’en croire, l’Alibori abrite une bonne partie du Parc animalier W. De ce fait, c’est l’endroit propice à un tel exercice qui prend fin le 2 décembre prochain. Il convient de rappeler que le cadre de cet exercice, les localités de N’dali, Nikki, Sègbana, Kandi  et environs connaîtront une forte présence militaire pendant cette période. Les dispositions sont prises en coordination avec les autorités locales pour garantir une paisible cohabitation.

Léonce Adjévi