Spread the love
Second tour au Madagascar
Andry Rajoelina (D) et Marc Ravalomanana (G) vont s’affronter au 2nd tour

Les résultats définitifs donnés ce mercredi 28 novembre par la Haute cour constitutionnelle confirment à peu de choses près les résultats provisoires. Le second tour, le 19 décembre, opposera bien les deux anciens présidents, Andry Rajoelina arrivé en tête avec 39,2 % des suffrages et Marc Ravalomanana qui obtient 35,3 %. Les résultats provisoires, publiés il y a 11 jours par la Céni, avaient été remis en cause par plusieurs candidats. Reste à savoir si la proclamation des résultats définitifs peut calmer le jeu.

Les chiffres définitifs corroborent ceux de la Commission électorale. Cela pourrait donc permettre de clore les discussions sur la fiabilité des résultats publiés par la Céni. La Haute cour constitutionnelle (Hcc) a vérifié tous les procès-verbaux et a recompté les voix en cas de doute. Ces derniers jours, la plus haute juridiction du pays a fait face à des manifestations qui ont rassemblé quelques dizaines de personnes quotidiennement, des manifestants qui demandaient l’annulation du premier tour. Cette nuit, vers 3h du matin, des individus ont même été arrêtés devant la Hcc en possession d’un cocktail Molotov, a indiqué la gendarmerie nationale. Ce mercredi matin, la Haute cour constitutionnelle a aussi rejeté toutes les requêtes déposées par les candidats, notamment celles demandant l’annulation du scrutin du 7 novembre ou encore celles qui remettaient en cause les résultats provisoires. Cette annonce s’est faite dans le calme devant un parterre d’officiels malgaches et de représentants de la communauté internationale. Parmi les anciens présidents candidats, seul Andry Rajoelina a fait le déplacement. A la sortie de la Hcc, il a répété qu’il y avait eu des erreurs dans le traitement des résultats, mais il a indiqué accepter ce deuxième tour et il a appelé tous les Malgaches à aller voter le 19 décembre. Même son de cloche du côté de son concurrent, Marc Ravalomanana. Son avocate, qui le représentait ce matin, a appelé la population à venir voter. La semaine dernière, le camp Ravalomanana avait retiré ses requêtes qui contestaient les résultats provisoires, « dans un souci d’apaisement politique », avait-il dit.

rfi