Spread the love

mmmLe premier adjoint au maire de Cotonou Isidore Gnonlonfoun a été installé ce lundi 31 juillet 2017 dans ses nouvelles fonctions  de maire par le préfet du littoral Modeste Toboula. La cérémonie s’est déroulée à l’hôtel de ville en l’absence du maire Léhady Soglo qui jusque-là reste introuvable.

C’est sous le sceau de la discipline et de la lutte contre l’injustice que le nouveau maire a placé son mandat. « Je voudrais affirmer toute l’attention que j’attacherai à la cohésion, à la conjugaison de toutes les forces, à l’équité dans toutes les actions que je conduirai pendant toute la durée de l’intérim. Dans cet espoir d’inclusion, chaque conseiller municipal et élu local aura droit à toute la considération qu’il mérite, nul ne sera de trop pour que pendant cette période, nous tissions judicieusement notre part de l’apport du développement de la ville de Cotonou. C’est à ce prix seulement qu’aux côtés du pouvoir central et en intelligence parfaite avec l’ensemble des conseillers municipaux et locaux et de tout le personnel de l’administration municipale que nous ferons de Cotonou une pièce maîtresse dans la réalisation heureuse du Programme d’action du gouvernement » a souligné Isidore Gnonlonfoun.  Le préfet a exhorté le maire intérimaire à l’assiduité. Modeste Toboula a également réitéré sa disponibilité à accompagner le développement de la ville de Cotonou. « Je voudrais vous inviter à plus d’assiduité. Vous êtes tous responsable de la situation de la ville. Si vous opérez des délibérations fantaisistes, vous aurez des décisions fantaisistes et des résultats fantaisistes. J’ai envie que vous m’appelez pour me dire vos difficultés. Que ça ne soit plus seulement à l’occasion du vote du budget que le maire de Cotonou m’appelle. Il y a beaucoup à faire. Les questions relatives à la gestion des déchets ménagers, aux inondations. Qu’avec une stratégie inclusive, nous puissions voir comment on peut être utile à cette population qui agonise » a déclaré l’autorité préfectorale.

Marcus Koudjènoumè