Spread the love

honfoA Sèmè-Podji, l’année 2017 s’est achevée par la quatrième session extraordinaire du Conseil communal. Les travaux qui se sont déroulés, vendredi 29 décembre 2017 à la salle de délibération, a connu la présence effective du maire Charlemagne Honfo. Au nombre des deux points inscrits à l’ordre du jour, l’étude, l’amendement et l’adoption de la communication N°17/Sg/Sac du 27 décembre 2017 relative à la demande d’autorisation de dissolution de la commission permanente de l’habitat et de tourisme (Cpht) et de la création de la Commission permanente chargée du suivi de la mise en œuvre de la convention cadre de partenariat Etat-Commune de Sèmè-Podji (Cpscpec). Justifiant le bien-fondé de cette dissolution au Conseil, l’autorité communal a fait savoir que cette Commission est restée inopérante depuis sa création à cause de la morosité économique et la chute du Naira. De même, ses attributions sont déjà prises en compte par la Commission permanente chargée du suivi de la mise en œuvre de la convention cadre de partenariat Etat-Commune de Sèmè-Podji (Cpscpec). C’est donc pour qu’il n’y ait pas conflit d’attributions que Charlemagne Honfo a introduit une telle communication. Face à la pertinence des arguments présentés, les conseillers ont décidé de la dissolution de cette Commission par 21 voix pour, 00 contre et 04 abstention. Quant aux membres de la nouvelle Commission, ils seront connus au cours d’une session ultérieure. Le deuxième point abordé concerne l’étude, l’amendement et l’adoption du rapport de la Commission permanente des affaires domaniales et environnementales sur le projet de plan de voirie et des équipements de la tranche B du lotissement de Djèrègbé.

 Joël Samson Bossou