Spread the love
Le Maire Simphorien Misségbétché
Le Maire Simphorien Misségbétché

Les fonctionnaires de la mairie de Zagnanado seront en cessation de travail le mardi 7 novembre 2017 pour manifester leur mécontentement contre ce qu’ils appellent « injustice sociale » orchestrée par le maire Symphorien Misségbétché et son Conseil communal. Cette décision est prise le mercredi 25 octobre 2017, à l’issue de l’Assemblée générale extraordinaire du Syndicat national des fonctionnaires territoriaux du Bénin (Synafoteb) dont ils sont membres actifs. Dans une pétition adressée au maire, les agents dénoncent la violation flagrante,  de leurs droits acquis au prix de hautes luttes. Ils reprochent au locataire de l’hôtel de ville de Zagnanado, sa mauvaise volonté de ne pas payer les allocations familiales bloquées depuis 2014, les arriérées des cotisations de la Cnss pour un montant d’environ  13 millions de Fcfa et  le non-respect des engagements budgétaires. Considérant le blocage depuis 2015  des actes d’avancement et de reclassement des agents, le non-paiement des moins perçus aux ayants droit, la non-disponibilité du matériel de travail, le blocage du fonctionnement du guichet unique, la non-prise en charge de l’assurance maladie des travailleurs, l’absence du dialogue entre l’employeur et l’employé et l’indifférence du receveur percepteur face au faible taux de mobilisation des ressources non fiscales, les ils exigent la satisfaction immédiate et sans condition de ces différentes revendications. En cas de la non-satisfaction, ils menacent de passer à la vitesse supérieure avec un mouvement de grève d’avertissement de 48 heures sans service minimum le 7 novembre 2017. Il faut dire qu’à l’occasion de cette Assemblée générale, le Secrétaire général du Synafoteb, Martin Zinizindohoué a fait le compte rendu des actions menées en vue de faire promulguer la nouvelle loi partant statut général de la fonction publique  par le Président de la République. A ce sujet, le Sg/Synafoteb a évoqué les prouesses réalisées et les difficultés rencontrées qui n’émoussent guère son ardeur. Il compte obtenir gain de cause par tous les moyens légaux et ceci grâce à la mobilisation générale des fonctionnaires territoriaux du Bénin.

 Zéphirin Toasségnitché 

(Br Zou-Collines)