Spread the love
wadagni
Le ministre Romuald Wadagni peut compter sur un nouveau poste douanier

Les relations entre le Bénin et le Nigéria sont au beau-fixe. L’ouverture  d’une recette douanière à Lolo dans l’Etat de Kebbi sur le territoire nigérian pour relier Iloua dans la commune de Malanville du côté du Bénin, en est la parfaite illustration. La décision a été  prise par les autorités douanières nigérianes en réponse à la requête de leurs homologues béninoises.

Le Nigéria et le Bénin veulent rester amis et frères. Il n’y a pas meilleure formule pour exprimer le sens du nouvel accord trouvé entre les deux pays dans le cadre du renforcement de la coopération douanière. Longtemps souhaité par le Bénin, le Nigéria a accepté d’installer un poste douanier sur son territoire, précisément à Lolo dans l’Etat de Kebbi. Dans une note signée de l’assistant au Contrôleur général des douanes, Iféri. P. K Ph D, l’administration douanière du   Nigéria  a signifié que l’un des termes de l’accord trouvé entre les deux parties, est  pour le Nigéria de prendre des mesures appropriées pour l’installation de ce poste. La teneur du document informe que le sujet est revenu dans les discussions entre le Contrôleur général des douanes nigérianes et le Directeur général des douanes du Bénin, lors de la visite de ce dernier à Abuja,  mercredi et jeudi de la semaine dernière. Le signataire de la note a appelé ses services compétents à étudier la portée des opérations et la viabilité d’un tel projet.  Relier Lolo dans le Nigéria  à Iloua dans la commune de Malanville sur le territoire béninois est une bonne nouvelle pour les transporteurs qui l’ont toujours souhaité de tous leurs vœux pour leur permettre d’exercer leurs activités en empruntant cette porte. Du côté des douanes béninoises, c’est une prouesse et le mérite en revient au jeune Directeur général Charles Sacca Inoussa ; Le poste de Lolo n’existe pas, mais il a fallu sa visite la semaine dernière, pour que ce rêve se concrétise. Iloua qui existait déjà n’attendait que  son répondant pour fonctionner pleinement. Quand on sait que les camions roulent du côté de Kraké, Igolo et autres, les prévisions douanières seront sans doute au rendez-vous. De quoi rassurer le ministre des Finances Romuald Wadagni

AT