Spread the love
wadagni
Le silence de l’argentier national dérange

Depuis quelques jours, le ministre des finances, Romuald Wadagni fait l’objet d’attaques sur les réseaux sociaux et dans la presse locale. Cette cabale injustifiée serait apparemment l’œuvre des politiciens hostiles aux réformes. Ces attaques traduisent la méchanceté des détracteurs contre l’argentier national.
Romuald Wadagni est devenu la bête à abattre. Ces détracteurs estiment qu’il sera sur la liste des départs au prochain remaniement ministériel. Mais à y voir de près, on constate que ce sont les réformes engagées au niveau du ministère de l’économie et des finances qui gênent. En effet, depuis le 06 avril 2016, le président Patrice Talon a fait confiance à Romuald Wadagni en lui confiant le poste sensible du ministère de l’économie et des finances. Le mot d’ordre était d’assainir les finances publiques. Il s’y est attelé avec beaucoup d’abnégation et ne privilégiait que les intérêts supérieurs de la nation. Ce faisant, il s’est certainement fait des ennemis qui étaient spécialistes dans la prévarication des ressources de l’Etat. C’est pour cela qu’ils inventent un pseudo scandale qui existe au ministère de l’économie et des finances. Les spécialistes en fraudes et évasion fiscale qui sont neutralisés désormais grâce aux réformes opérées par Wadagni sont aux abois. Or, les observateurs avertis s’accordent aujourd’hui à dire que ces réformes ont permis à notre pays de voir son économie vitale. Selon certaines indiscrétions, une certaine opposition non déclarée serait commanditaire de cette campagne de déstabilisation du ministre des finances. Déroutés par la sérénité dont fait montre le chef de l’Etat, malgré les coups bas et dénigrements, ils ont estimé qu’il serait plus facile de s’attaquer à l’un de ses hommes les plus proches, espérant l’atteindre. C’est cela la stratégie qu’ils tentent de mettre en œuvre. Mais c’est sans compter avec la lucidité de Patrice Talon qui reste imperturbable. Le chef de l’Etat a les regards tournés vers le développement de ce pays. Là-dessus, rien ne pourra le détourner de ce noble objectif.

Armel Nelson Avadémey

Patrice Talon n’est pas dupe
La campagne de dénigrement orchestré par les ennemis du développement à l’encontre de Romuald Wadagni, ministre des finances, n’émeut guère Patrice Talon. Très au fait des manœuvres des hommes politiques, il connait la stratégie qui a cours à chaque veille de remaniement ministériel. Selon des sources proches de l’homme de la Marina, cette manière de faire n’aura pas gain de cause. Patrice Talon n’est pas dupe et ne tombera jamais dans ce piège de ses ennemis politiques. Il fait totalement confiance à Romuald Wadagni qui a montré sa capacité à tenir les finances du Bénin. Et il n’est pas prêt à lui retirer sa confiance. Ceux qui souhaitent voir Wadagni hors du gouvernement devront encore attendre pendant longtemps. Patrice Talon a tout compris.

A.N.A