Spread the love

lettre-a-ma-filleLes enquêtes effectuées au cours de ces dernières années par le Ministère des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle ont révélé plus de 2000 cas de grossesses en milieu scolaire au Bénin chaque année. L’ouvrage « Lettre à ma fille », publié par le journaliste-écrivain Aubin Towanou, vient d’être mis au programme pour atténuer le phénomène.

Aux termes de l’Arrêté portant liste officielle des manuels scolaires autorisés dans les lycées et collèges, pour les années scolaires 2018-2019 et 2019-2020 en République du Bénin (2018 N°097/Mestfp/Dc/Sgm/Desg/Detfp/Dipq/Sa/084Sgg18) figure « Lettre à ma fille », publié aux éditions du Tamarin en 2014 par Aubin R. Towanou. Le livre « Lettre à ma fille » apporte à l’adolescence en général et à l’adolescente en particulier des informations utiles, sexuelles notamment, lui assurant un accompagnement psychologique adéquat en vue de devenir adulte et de s’épanouir en toute sérénité et responsabilité. Réédité en 2016, cet ouvrage apporte beaucoup aux parents qui l’ont adopté pour l’accompagnement de leurs enfants en général et de leurs filles adolescentes en particulier. Pour les adolescentes notamment, ce livre est devenu, pour celles qui l’ont, un compagnon dont elles ne se séparent plus. « Ma fille a changé d’aptitude vis-à-vis de son père et de moi, et en bien, depuis qu’elle a lu cet ouvrage », « Ma fille m’a avoué qu’elle est devenue une autre personne après avoir lu ce livre », « Mon enfant m’a dit qu’il maîtrise désormais son corps avec cet ouvrage », etc. sont les témoignages enregistrés auprès de certains parents, notamment des mamans, qui ont offert la version personnalisée dudit ouvrage à leur fille. Une version personnalisée dont la couverture porte l’image de la photographie de l’adolescente destinataire du livre.

Les témoignages enregistrés depuis l’édition de « Lettre à ma fille » montrent qu’il s’agit d’un ouvrage qui a besoin d’être davantage popularisé pour être disponible dans toutes les familles afin d’apporter cette valeur ajoutée qui manquait à l’adolescence pour réduire le taux de grossesses en milieu scolaire au Bénin  et ailleurs. N’étant pas écrit spécifiquement pour ce rôle, « Lettre à ma fille » apporte par ailleurs beaucoup à l’équilibre psychosomatique, voire intellectuel, de l’adolescente.

Pour l’auteur, l’édition de cet ouvrage relève d’un acte d’humanisme. En effet, il a publié « Lettre à ma fille » pour apporter sa contribution de qualité à l’œuvre de construction d’une société où la jeune fille assume sa responsabilité pour devenir une femme responsable. Car, a-t-il souligné, qu’elle soit mère, employée, responsable d’entreprise ou autorité politico-administrative, la femme occupe une place privilégiée dans la société et donc sa formation doit prendre en compte une certaine spécificité.

AT