Spread the love
marche-lalo
Les manifestants battant le macadam

Les populations de la Commune de Lalo sise dans le département du Couffo sont contre la gestion du maire, William Fangbédji. Elles ont organisé jeudi 8 février 2018, une marche pacifique sur la mairie pour  dénoncer la gestion du premier responsable. Malheureusement, cette initiative a été interrompue et réprimée dans le sang par des partisans du maire. En effet, c’est au cours de la marche  qu’un groupe de badauds, armés de gourdins, fusils, bâtons est venu empêcher les manifestations. La réplique ne s’est pas faite attendre. Très fâchés,  les jeunes dénonçant la gestion du maire, ont contre-attaqué. Sur le coup,  de nombreux jeunes ont été blessés et des baraques saccagées. Il a fallu la présence des forces de l’ordre pour que la situation revienne à la normale. En fait, très exaspérées par la gestion du maire,  les populations ont décidé de crier leur ras-le-bol. Elles fustigent dans leur motion, l’enrichissement illicite, la gestion chaotique et autocratique du premier responsable de cette commune. Outre ces revendications, elles dénoncent  les recrutements clandestins, des malversations financières et les voyages intempestifs du maire Fangbédji à l’étranger. Face à cette situation,  elles exigent des autorités nationales un audit de la gestion du maire,  la réfection immédiate des pistes et le lotissement des villages et quartiers de la Commune. En tout état de cause, elles prennent à témoin l’opinion nationale et internationale des déconvenues qui résulteraient de la non-satisfaction de leurs revendications.

Claude Ahovè
(Br Mono-Couffo)