Spread the love
cesco
Les joueuses de Cesco Fc n’ont pas démérité

Les joueuses de l’association Cercle espoir du Couffo (Cesco Fc) ont enfin eu un véritable test. Au stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou de Kouhounou ce samedi 27 mai 2017, elles ont défié leurs homologues et aînés de Black Stones. Une rencontre qu’elles ont perdue (1-6). Dans cette rencontre déséquilibrée, les filles du Couffo ont eu du mal à contenir les assauts de l’adversaire. Volontaires et courageuses, les protégées du président Dieudonné Kitcho ont essayé de faire leur jeu. Mais, en face, il y avait des joueuses expérimentées qui ont vite fait de prendre la direction des opérations. Adèle Avocèvou (4 buts) et Colombe Ahizimin (2 buts) ont assuré et les filles de Cesco Fc ont juste sauvé l’honneur grâce à Appoline Yovo. Pour les responsables de Cesco Fc, cette rencontre a été l’occasion de faire connaître ledite association qui travaille depuis deux ans pour l’émancipation de la femme à travers le football d’une part et pour préparer une pépinière pour le football féminin au Bénin d’autre part. Et malgré le large score, le public a vu des phases de jeu bien élaborées. Les joueuses ont réussi une bonne occupation du terrain et un jeu collectif. Il faut aussi noter que plusieurs individualités sortent du lot. Cette jeune équipe féminine a montré que le Bénin a de la valeur. «Dès qu’on lancera le championnat, je voudrais que les autorités n’aillent plus appeler les étrangères (…) », a confié Dorcas Cakpo, capitaine de Black Stones, avant de préciser qu’on « parle de championnat national et non international de football».

Corneille Gohonou
Quelques impressions
 Judith Soglohoun, capitaine de Cesco Fc
 « L’adversaire a été de taille, mes coéquipiers aussi n’ont pas démérité. Je vois que nous sommes au début, mais avec le temps nous irons loin. Nous avons livré plusieurs matchs et joué des tournois et avons beaucoup appris. Je dirai aux autorités de nous soutenir parce que nous sommes très jeunes. Et je profite pour dire que ça nous reste énormément ainsi qu’au staff vu ce que nous avons connu ce jour sur le terrain. Je crois que Dieu sera avec nous ».
 Dieudonné Kitcho, président de Cesco Fc
 « Le score importe peu, nous sommes venus à Cotonou pour jauger le niveau de ces filles et continuer à corriger les imperfections. Nous avons d’autres sorties dans les semaines à venir. Nous lançons ainsi un signal aux autorités, responsables et mécènes qui aiment le cuir rond qu’il y a une pépinière du football féminin en gestation dans le Couffo. Car, nous avons besoin d’accompagnement pour que le football béninois en sorte grandi ».