Spread the love
Christine-Ouinsavi
Tout comme le maire Fafoumi, Christine Ouinsavi a claqué la porte des Fcbe

 Les démissions continuent de s’enregistrer dans le rang des militants des Forces cauris pour un Bénin Emergent à la veille des législatives. A l’origine, les mécontentements liés aux positionnements sur les listes Fcbe dans le cadre des Législatives d’avril 2015.

La dernière en date est celle du député Monhossou Moussou de la 12ème circonscription électorale. Il a démissionné des Fcbe pour rejoindre l’Union pour le Bénin (Ub) qui appartient, selon lui, au Chef de l’Etat, Yayi Boni. Il a rendu publique sa démission ce week-end par voie d’huissier, adressée aux autorités de la Commission électorale nationale autonome (Céna). Motivant son acte, Monhossou Moussou déclare qu’il ne peut pas accepter être en 3ème position sur la liste Fcbe dans la 12ème circonscription électorale et voir ses militants voter pour le premier qui est David Gbahoungba. Selon lui, l’honorable David Gbahoungba a posé certains actes qui ont frustré les populations de Dogbo et de la 12ème circonscription électorale. De fait, elles en veulent aux candidats des Fcbe. C’est donc au regard de tous ces actes qu’il a décidé de rejoindre l’Union pour le Bénin (Ub) afin d’avoir plus de chance d’être réélu. « J’ai démissionné des Fcbe pour pouvoir prendre mon destin en main. Lorsque j’ai pris cet acte, mes militants m’ont suivi. Je suis actuellement tête de liste dans cette Alliance de partis qui appartient à Yayi Boni», a-t-il confié.

 Missikpodé, Fafoumi décidés à combattre les Cauris

 L’ancien député Michel Missikpodé a annoncé hier dimanche 1er mars, son départ officiel de la liste des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Le maire d’Ifangni, lui, s’est positionné directement sur la liste du Reso Atao. Ceci, du fait de leur mauvais positionnement sur la liste dans ces circonscriptions électorales. En effet, l’ancien député du Parti du renouveau démocratique (Prd) a cru aux idéaux de la famille politique du chef de l’Etat depuis plusieurs années. Malheureusement, il n’a pas été positionné sur la liste comme promis. Fâché, il a décidé de se rallier au Réso Atao qui l’a accueilli favorablement. Il était annoncé pour occuper la deuxième place après le ministre Simplice Codjo. Mais il a été surpris que ce soit le maire de la Commune d’Avrankou Geoges Nounagnon qui est positionné à sa place. Du coup, son ardeur pour conquérir le terrain pour les Fcbe est émoussée. Pour le cas du maire Fafoumi, il a été prévoyant en se positionnant directement sur la liste du Réso Atao du fait que c’est son challenger, le colonel des Douanes à la retraite Julien Kpoviessi qui était annoncé pour être en 2ème position dans la 21ème circonscription. Selon les recoupements, ces deux personnalités entendent faire mal sur le terrain pour barrer la voie aux Fcbe. Les choses s’annoncent désormais mal pour la famille politique du chef de l’Etat dans ces deux circonscriptions suscitées.

 Christine Ouinsavi jette l’éponge

Comme on pouvait s’y attendre, l’ancienne ministre de Yayi Christine Ouinsavi a démissionné de la liste Fcbe le 27 février 2015. Elle a annoncé l’information dans une correspondance adressée à la Commission électorale nationale autonome (Céna). Pour rappel, cette dernière était positionnée tête de liste des Fcbe dans la 22ème circonscription avec comme suppléant le ministre Jean-Michel Abimbola. Mais après quelques mouvements d’humeur, le chef de l’Etat a procédé à une permutation de poste en positionnant Christine Ouisavi suppléante et Jean-Michel Abimbola 1er titulaire.

 Thobias G. Rufino et Claude Ahovè