Spread the love
Raphael-Yao-Tchidime
Le parcours de Raphaël Yao Tchidimè force l’admiration

Raphael Yao Tchidimè est l’un des phytothérapeutes les plus connus en Afrique et un peu partout dans le monde. Très tôt, ce Bénino-togolais s’est intéressé aux plantes puisqu’il est issu d’une famille qui soigne. Il a à son actif plusieurs prix décrochés grâce à ses travaux de recherche.

Né le 26 octobre 1972 dans un champ d’Agnamey, un village de l’arrondissement d’Atomey dans la Commune d’Aplahoué au Bénin, le chercheur en phytothérapie Raphael Yao Tchidimè a fait ses études primaires au Togo où il a obtenu le Certificat d’aptitude primaire. Après ses études secondaires, il s’est inscrit dans une école d’assistance médicale à Lomé où il a commencé par s’outiller en pharmacopée. Avec le professeur Ekoué, son mentor et l’un des meilleurs phytothérapeutes togolais, Raphaël Tchidimè a suivi ses cours de botanique à l’Université de Lomé avec l’obtention de parchemins. Animé du désir d’apprendre un peu plus, il a poursuivi ses études universitaires au Ghana et a décroché un doctorat en phytothérapie au campus de Legon en juin 2000. Le phytothérapeute a commencé officiellement à exercer son métier le 22 juillet 2000. Il a créé son laboratoire dénommé « Génération bien-être » (Gbé) en abrégé. Son premier médicament dénommé Dvd a permis de soigner les différents types d’infection et autres maladies. Ce qui lui a valu le titre de chancelier national du Togo. Il a été décoré par le gouvernement de ce pays au temps du président Gnassingbé Eyadéma. Raphael Yao Tchidimè a reçu de ce président un financement qui lui a permis d’évoluer dans ses recherches en trouvant des remèdes pour plusieurs maladies. En 2004, il a effectué un premier déplacement officiel avec le gouvernement togolais pour participer au sommet panafricain sur la phytothérapie à Hararé au Zimbabwe. Entre autres distinctions, il a reçu le prix de grand Oscar de la santé au Bénin en 2011, 2012 et 2013, grand Oscar du développement au Bénin en 2014 et 2016, meilleur phytothérapeute en Afrique en 2012 et 2013, mérite de la médecine traditionnelle en Afrique de l’Ouest. Le docteur Raphaël Tchidimè est autorisé depuis le 28 juillet 2017 à enseigner la phytothérapie à l’Université Kwamé Nkruma de Koumassi au Ghana avec le grade de maître de conférence. L’homme a été distingué le mardi 26 septembre 2017 au Togo par l’organisation internationale OSH Association oeuvrant dans le domaine de la santé et environnement.

Marcus Koudjènoumè