Spread the love
Joseph Gnonlonfoun
Le successeur de Joseph Gnonlonfoun bientôt connu

Le siège du Médiateur de la République est vacant depuis le 13 octobre 2018. La succession du magistrat Joseph Gnonlonfoun est désormais ouverte.

Qui succèdera à Joseph Gnonlonfoun ?  La question est plus que d’actualité. En effet, le deuxième Médiateur de la République, Joseph Houessou Gnonlonfoun, est au terme de son mandat de 5 ans depuis le samedi 13 octobre 2018. Installé le 14 octobre 2013, pour un mandat de 5 ans non renouvelable, son séjour à la tête de l’Institution est arrivé à terme et la course à sa succession est lancée. On apprend déjà que plusieurs personnalités lorgnent déjà  le fauteuil du Médiateur de la République. Dans certains milieux, les noms sont annoncés, mais le dernier mot revient au Chef de l’Etat, le Président Patrice Talon. L’actuel Médiateur a succédé à Albert Tévoédjrè, nommé le 28 juillet 2006. Quelles sont les attributions de cette importante institution ? En effet, c’est l’article 1er de la loi 2009-22 du  3 janvier 2014 qui fixe le cadre d’existence de cette structure. Il stipule : « Il est institué en République du Bénin un organe intercesseur gracieux entre l’administration publique  et les administrés dénommé ‘’Médiateur de la République’’ ». Cet organe constitue au regard des dispositions de ce texte, une solution originale pour la résolution des conflits qui opposent les citoyens au service public, les forces socioprofessionnelles au gouvernement. Au nombre de ses attributions, le Médiateur de la République reçoit les griefs des administrés relatifs au fonctionnement de l’administration centrale de l’Etat, des collectivités décentralisées, des établissements publics et les étudie afin d’y apporter des solutions équitables. Il fait au chef de l’Etat des propositions tendant au fonctionnement normal et à l’efficience des services publics. Il contribue de façon générale à l’amélioration de l’Etat de droit et à la gouvernance administrative.  C’est d’ailleurs pour rendre compte de ses activités qu’il soumet chaque année, au Président de la République, un rapport d’activités. Le dernier rapport d’activités du Médiateur de la République sortant est celui de 2017. Ce rapport est le dixième rédigé depuis que le Médiateur de la République a été institué. Le dixième rapport du Médiateur de la République fait état des recours enregistrés au cours de l’année 2017. Au total, le Médiateur de la République a reçu 473 recours, classifiés dans six champs de conflits.

Martin Aïhonnou (Coll)