Spread the love
Houngbedji-A
Le président Adrien Houngbédji et ses collègues engagés à promouvoir la gent féminine

L’Assemblée nationale commémore la semaine de la femme. Elle a organisé le week-end écoulé un séminaire sur le thème : amélioration de la représentation des femmes au Parlement. Cette activité qui intervient quelques jours avant la fête du 8 mars, vise à augmenter de façon substantielle, le nombre de femmes élues au Parlement.
Les femmes représentent seulement 8% des députés de la 7ème législature. Cette situation relèvera bientôt du passé. Les députés s’y attèlent et le séminaire tenu à Agoué, jeudi et vendredi dernier entre dans ce cadre. Pendant deux jours, les députés ont travaillé sur cette thématique. Des pistes de solutions pour rectifier le tir, les congressistes ont proposé de dégager un siège de députés par circonscription électorale pour les femmes. Les alternatives liées aux bonus financiers concédés aux partis politiques ayant accordé plus de places aux femmes parmi leurs élus ont également été explorées. Les travaux ont tourné autour de trois communications, notamment sur le rôle de la femme dans l’histoire politique du Bénin, le code électoral et la place de la représentation nationale et la représentation des femmes au Parlement dans la sous-région et le monde. Au terme des débats, les députés se sont répartis en groupes de travail pour examiner les amendements à apporter au Code électoral et à la Constitution, afin d’améliorer le pourcentage de femmes au Parlement. A la fin des assises, les participants ont formulé plusieurs recommandations, visant notamment à obtenir le consensus sur la révision de l’article 26 de la Constitution et saisir l’opportunité de la perspective des réformes politiques et institutionnelles  pour intégrer les éléments de l’exposé des motifs adoptés à l’atelier. Ils ont recommandé également d’assurer l’amélioration de la représentation des femmes au sein des assemblées délibérantes au niveau communal et local, de faire en sorte que toutes les communes soient représentées au niveau du Parlement, de veiller au niveau du bureau de l’Assemblée nationale que toutes les désignations des membres des institutions émanant de cet organe, comportent au moins une femme et d’initier les actions visant à la prise en compte des résultats du Rgph4 pour l’actualisation du nombre de sièges de députés par circonscription électorale. Le taux de représentativité des femmes au Parlement béninois gravite autour de 8,4%, ce qui place le Bénin au rang de 172ème sur 193 pays, alors que les normes internationales recommandent une moyenne d’au moins 30%.

AT