Spread the love

WhatsApp Image 2019-02-21 at 21.30.32L’ex ministre de la décentralisation a passé service ce jeudi 21 février 2019 au ministre Alassane Seidou. La passation de service a eu lieu 24h après le limogeage du désormais ancien ministre impliqué dans une affaire de bradage de domaine publique dans lequel le préfet du littoral est aussi cité.

C’est dans une salle pleine comme un œuf que les ministres entrant Alassane Séidou et sortant Barnabé Dassigli ont fait leur apparition. Une salle  où attendaient déjà cadres, parents et amis. C’est le ministre sortant qui prend la parole en premier. Barnabé Dassigli visiblement serein,   trouve que l’assistance est crispée et tente de rassurer les uns et les autres en notifiant qu’il n’y a pas eu changement de régime. Mais Cette sérénité affichée ne sera que de courte durée. Devant le parterre d’invités curieux, à cette cérémonie de passation de charge,  l’ex ministre est envahi par l’émotion. Son discours ne va s’arrêter qu’à ces toutes premières phrases parce que l’émotion a eu raison de l’homme. L’émotion serait peut être due à un regret de son limogeage du poste de ministre de la décentralisation ou à l’enterrement dans les tout prochains jours de sa défunte mère, comme le murmuraient ses proches dans les coulisses. Son successeur Alassane Séidou quant à lui reconnait ses efforts pour le temps passé à la tête du ministère de la décentralisation et compte bien relever le reste des défis. « Je voudrais saluer vos efforts et vos nombreuses réalisations lors de votre séjour à la tête de ce ministère. Le processus de décentralisation au Bénin évolue à grand pas. Il favorise l’exercice de la démocratie à la base et le développement local. C’est donc un chantier important pour le développement de notre pays et je voudrais solliciter le soutien du personnel et de tous les acteurs du secteur pour relever ce défi commun et faire de la décentralisation un véritable levier de développement » a déclaré Alassane Seidou qui cumule ce poste avec celui des transports jusqu’à une nouvelle nomination à la tête du ministère de la décentralisation et de la gouvernance locale.

Marcus Koudjènoumè