Spread the love
Mahougnon-Kakpo
Le ministre des enseignements secondaires, Mahougnon Kakpo

Le ministre des enseignements secondaires, Mahougnon Kakpo, a procédé le mardi 12 décembre 2017, au lancement officiel de l’atelier sur la revue de performances de son ministère. Ces assises qui dureront 48 heures se tiennent dans la salle des fêtes de la Tour administrative.

Passer au peigne fin, les résultats des structures du Mestfp  afin de dégager d’une part, les causes des écarts d’exécution et, d’autre part, proposer des solutions pour l’amélioration des performances. C’est l’exercice auquel se consacrent les cadres à divers niveaux du Mestfp. Ces assises qui interviennent après celles de la revue des performances à mi-parcours des 27 et 28 juillet 2017, visent à relever les  difficultés qui ralentissent la bonne exécution des travaux au titre du 3ème trimestre. Dans son mot de bienvenue, James Agbo, directeur de la prospective et de la programmation, a précisé que l’atelier de la revue des performances permettra de faire le point des actions réalisées au 30 septembre 2017. « La présente revue nous permettra de constater les avancées obtenues dans la réalisation du Pta au titre de 2017 », a-t-il déclaré. A l’en croire, en termes de résultats à la fin du mois de septembre 2017, le Pta est exécuté à 62,05% base engagement et 57,83% base ordonnancement contre respectivement 17,79% et 5,58% pour le Programme d’investissement public. Il a pour finir, rassuré de la détermination des acteurs à œuvrer pour l’atteinte des objectifs dans le sous-secteur des enseignements secondaires. A sa suite, Mahougnon Kakpo, ministre des enseignements secondaires, a indiqué que dans une approche de gestion axée sur les résultats, il est nécessaire de mettre en place les instruments d’évaluation, pour permettre d’apprécier l’efficacité dans l’utilisation des ressources publiques. «  Le présent atelier a pour objectif de faire le point de la mise en œuvre des actions prévues au Pta 2017 afin de déceler les obstacles qui ont entravé la bonne exécution des activités », a-t-il déclaré. Selon lui, le ministère a d’énormes défis à relever dans la mise en œuvre du Pag dont l’amélioration de l’offre éducative en matière d’accès de qualité à l’enseignement et à l’apprentissage. Tout en exprimant ses attentes, il a exhorté les participants à travailler dans un esprit d’équité afin que des solutions appropriées soient trouvées.

Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)