Spread the love
dg soneb-ministreVoilà du concret. Sans bruit, sans mille poses de pierre, sans visites intempestives. Le gouvernement de Patrice Talon apporte de l’eau courante à Tchaourou et Tchatchou.
Oui, vous avez bien lu. Dans le cadre de son programme d’accès universel à l’eau potable, inscrit au Pag, le gouvernement, représenté par le ministre en charge de l’Eau, Jean-Claude Houssou, accompagné du Dg/Soneb, vient de mettre en service un réseau de distribution d’eau potable à Tchaourou, ville de l’ancien président Yayi Boni. Cela relève presque du miracle parce que les conditions géographiques critiques ont généralement rendu improbable toute entreprise de forage. C’est dans l’allégresse que les populations ont accueilli cette bonne nouvelle, n’hésitant pas à souligner qu’en dix ans de pouvoir de leur propre fils, cela n’a pas été possible. Et là,  voilà qu’en un an l’eau potable est une réalité. Bravo donc au Nouveau départ pour cet exploit. Preuve éclatante qu’il n’y a pas de développement sélectif. Et ce n’est pas tout hein. A Tchatchou, autre arrondissement de la Commune, il y a huit mois, lors du passage du ministre Jean-Claude Houssou, les populations lui ont demandé de l’eau potable. L’information parvenue au Chef de l’État, celui-ci a instruit le ministre aux fins de faire tout son possible. Et le possible a été fait. Huit mois après, l’eau potable coule maintenant à Tchatchou au grand bonheur des habitants de cet arrondissement. Enfin, une bonne nouvelle aussi à Parakou. Avec les grands projets lancés par le gouvernement, la fatalité est vaincue. Des forages à gros débits avec des équipements modernes sont construits et plusieurs sites pour la construction de nombreux châteaux d’eau sont identifiés. En attendant la mise en œuvre du programme spécial de 16 milliards d’investissements, la capacité de fourniture de l’eau potable vient d’être augmentée dans la ville. Elle passe de 6 millions de litres à 9 millions de litres par jour. C’est cela le Nouveau départ. Le concret, encore le concret, toujours le concret. Tout cela c’est aussi du social.
 
A. T