Spread the love
Allada
Les officiels mettant en service l’hôpital de référence d’Allada

Le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, assisté de l’Ambassadeur du Japon au Bénin, Kiyofumi Konishi, a procédé, vendredi 24 août 2018, à la mise en service de l’hôpital de zone d’Allada.

Plus besoin de parcourir des kilomètres pour avoir accès aux soins de santé adéquats.  Le gouvernement du Bénin et celui du Japon, viennent de mettre fin aux peines des populations de la Zone sanitaire d’Allada (Allada -Toffo-Zè) en inaugurant l’hôpital de la zone.  D’un coût global de onze milliards de FCfa (un milliard pour la partie béninoise), cette infrastructure érigée sur une superficie de cinq hectares, permettra de desservir les populations d’Allada et environs quant à l’accès aux soins de santé appropriés. Par ailleurs,  elle permettra de renforcer le système de mise en œuvre des services de soins par zones sanitaires.  Egalement, la mise en service de l’hôpital de zone vise à offrir des services de soins uniformes aux populations afin de juguler la mortalité maternelle et infantile dans la zone sanitaire d’Allada-Toffo-Zè. Dans son mot de bienvenue, le maire d’Allada, Michel Acléhinto, au nom de ses pairs, a indiqué que la mise en service de l’hôpital de zone d’Allada est un grand soulagement face aux souffrances des administrés.  A l’en croire, la zone sanitaire est restée longtemps sans un centre de référence, mais «  cette ouverture vient donner une réponse aux services sociaux sanitaires de base ». Selon l’Ambassadeur du Japon au Bénin,  Kiyofumi Konishi face à certains cas d’épidémies qui ont sévi récemment, le renforcement des capacités des établissements médicaux et du personnel médical,  paramédical et sanitaire devient une nécessité. « Nous avons apporté notre contribution dans ce domaine pour soutenir les efforts du gouvernement qui fait de l’amélioration des conditions de vie des populations,  une priorité », a-t-il déclaré.  A ses dires, la mise en service de l’hôpital contribuera à l’amélioration de la carte sanitaire au Bénin. Benjamin Hounkpatin, ministre de la Santé, a estimé que l’hôpital de Zone mis en service comblera le vide relatif à la prise en charge sanitaire des populations dans la région. « Cette inauguration va résoudre le problème des évacuations sanitaires et de la réduction de la mortalité chez les mères en couche et les enfants », a-t-il souligné.

Caractéristiques de l’hôpital

D’une capacité de 65 lits extensible à 120, le joyau s’étend sur une superficie de cinq hectares. On y trouve les services d’hospitalisation,  d’accouchement,  de chirurgie et les urgences. Il est constitué aussi d’une salle d’imagerie médicale,  de consultations générale et spécialisée, de gynécologie obstétrique. D’autres composants de cet hôpital sont le bloc opératoire,  la morgue,  le château d’eau,  la buanderie lingerie et un poste de transformation électrique. Un plateau technique de pointe est mis à la disposition des agents pour la prise en charge adéquate des populations.

 

Mohamed Yasser Amoussa ( Stag)