Spread the love

15419530_1340690022639173_8178410628631084672_oLe Bénin se prépare à célébrer la beauté féminine. La 23e édition du concours miss Bénin a été lancée ce mercredi 07 décembre par l’Association Culturelle Miss Bénin (ACMB) au Bénin Royal Hôtel de Cotonou.

C’est en présence des membres du comité d’organisation, de la Miss Bénin 2016 et de ses dauphines, de plusieurs autres personnalités, sponsors, acteurs culturels et professionnels des médias que l’évènement a été lancé. Les inscriptions qui ont démarré depuis ce mercredi 07 décembre se poursuivent jusqu’au 10 15304615_1340688999305942_1067456412234607551_ofévrier prochain. La principale nouveauté de cette année est l’ouverture  aux béninoises de la diaspora. Pour Léonce Adilehou, chargé de communication de Miss Bénin, l’idée est de permettre à toutes les filles qui se revendiquent de la nationalité béninoise de pouvoir participer si elles en ont envie et la capacité. Pour y arriver il y aura une sélection dans la région Europe pour les candidates béninoises qui vivent en Europe et une autre dans la région des Amériques. Aussi il y aura au total quatre soirées régionales au lieu de six pour la sélection des quatorze candidates. Le comité a également fait part de quelques réaménagements en ce qui concerne l’organisation de la compétition qui se déroulera en quatre phases. Lesquelles phases sont entre autres selon Fortune Fangbédji,  président de l’association culturelle miss Bénin, la phase des  soirées régionales après les inscriptions, la phase de prise des images devant servir à la finale et la phase de la finale elle-même. Présente à ce lancement, la miss Bénin 2016, Larissa Adjagba a exhorté toutes les filles béninoises  à participer massivement à cette compétition. A noter que le concours miss Bénin est ouvert à toutes les belles filles béninoises âgées de 18 à 25 ans, de bonne moralité, mesurant 1m70 et ayant le niveau minimum de la classe de terminale. Les inscriptions désormais lancée, Jeunes filles belles et intelligentes, à vos marques. Prêtes partez…

Léonce ADJEVI