Spread the love

Marché-DantokpaDésengorger le marché international de Dantokpa, et rendre plus fluide la circulation dans la ville de Cotonou. C’est le but poursuivi par le gouvernement en élaborant le projet d’’aménagement et de  construction du marché de gros de l’agglomération du Grand Nokoué.  Le ministre du Cadre de vie et du développement durable, José Tonato, a reçu l’onction du gouvernement pour signer le contrat de la réalisation des études de faisabilité du dudit projet.

La construction du marché de gros de l’agglomération du Grand Nokoué fait partie des grands projets urbains,  visant à attirer les Investissements directs étrangers (Ide), et à servir de point d’appui pour la requalification urbaine et l’assainissement des quartiers de ville, sis dans les zones à aménager. De façon plus spécifique, ce projet contribuera à la transformation qualitative de l’image urbaine du grand Nokoué, l’embellissement et la décongestion des centres villes. Le projet participe, également,  de la réorganisation de ses principales zones commerciales, de l’amélioration de son attractivité et de l’accroissement des volumes d’affaires dans la zone d’implantation. Il permettra en outre, de transférer l’activité de gros, actuellement concentrée au cœur de la ville de Cotonou, précisément au marché Dantokpa, vers la sortie Nord-Ouest de cette ville, en l’occurrence dans la commune d’Abomey-Calavi. Sa réalisation inclura la construction de bâtiments et équipements du marché, de magasins, et d’espaces entrepôts. Des ateliers d’emballage sont  également être prévus. Le projet prendra aussi en compte la viabilisation et la mise en place des services et équipements d’accompagnement (ex : douanes, sécurité, services vétérinaires, répression des fraudes), les aires de services et les aménagements nécessaires au fonctionnement du marché comme plate-forme logistique.

Les études de faisabilité confiées au cabinet «Semmaris»

Pour assurer les études techniques de qualité et une mise en œuvre rapide et maîtrisée de ce projet de grande envergure, il s’avère indispensable d’identifier un opérateur réputé et disposant du savoir-faire dans ce domaine très spécialisé avec, à l’affiche, un bon palmarès dans l’accompagnement des Etats. Ce qui justifie le choix du cabinet «Semmaris» pour la réalisation des études de faisabilité.  Par ailleurs, le ministre du Cadre de vie et du développement durable a reçu l’autorisation du Conseil des ministres le 18 octobre 2017 pour la signature du contrat de réalisation des études de faisabilité avec le cabinet «Semmaris». L’Exécutif disposera donc, dans les 6 prochains mois d’un rapport édifiant pour la concrétisation de cet ambitieux projet dont l’objectif est de moderniser le marché Dantokpa.

Odi I. Aïtchédji