Spread the love

José-Didier-Tonato-epUne délégation gouvernementale, conduite par le ministre du cadre de vie, José Didier Tonato, a rencontré dans l’après midi de ce mardi 03 avril 2018, les femmes des marchés de Cotonou. Objectif, expliquer le projet de construction des 36 marchés en 21 désormais avec les différentes phases des travaux suivies des chronogrammes.

Rencontre de vérité entre les femmes des marchés de Cotonou et une délégation gouvernementale hier après midi à Cotonou. La délégation gouvernementale conduite par le ministre du cadre de vie José Didier Tonato, est composée de trois ministres. Au menu des échanges, les raisons de la modernisation des marchés à Cotonou. Une projection de l’état actuel des marchés a permis de retenir quelques raisons de ce projet. Insécurité, insalubrité et insuffisance de place, pollution et dégradation avancée des installations et détérioration des produits, voilà en gros ce qui explique ce projet gouvernemental. «  Nous sommes venus montrer aux femmes, le concept de ces marchés là, le mode de gestion que nous proposons et les améliorations qui accompagnent ces marchés en terme d’infirmerie, de toilettes, d’administrations, de gestion des déchets, de garderies, autant de chose, qui vont arriver très rapidement » a-t-il laissé entendre. Toujours selon ses dires, ce sont des marchés qui vont être construits en 6, voire 12 mois. La vague des 21 marchés va être terminée en fin 2019. Là-dessus, les avis sont partagés. Des explications qui ont suscitées beaucoup d’interrogations et d’insatisfaction d’une part et la joie d’autre part.

Léonce Adjévi