Spread the love

Modeste_KEREKOULe Ministre des petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi, Modeste Tihounté Kérékou, était sur l’émission « Zone franche » de Canal 3 Bénin hier dimanche 15 juillet 2018. Pendant 90 minutes, il a opiné sur plusieurs sujets de l’actualité.

« Si j’étais le conseiller du chef de l’Etat, je lui dirai que c’est le moment plus que jamais d’aller à la consultation populaire ». C’est en ces termes que Modeste Tihounté Kérékou s’est exprimé pour donner sa caution au référendum. Le ministre estime que le seul choix qui s’impose et qui permettra de départager les uns et les autres sur le  terrain, c’est le référendum. Avec le scrutin, chaque camp, selon lui, pourra saisir l’opportunité de se défendre politiquement. « J’aurais personnellement préféré que les 4/5 soient obtenus afin que l’amendement soit une réalité, mais cela n’a pas été le cas », a-t-il déploré. Modeste Kérékou n’a pas manqué de souligner l’intérêt de l’amendement de la loi fondamentale. Selon ses déclarations, la constitution n’est pas immuable et peut bel et bien être retouchée. « La Constitution n’est pas une Bible. Elle ne relève ni de foi ni d’un dogme. Elle peut être retouchée pour s’adapter aux réalités de l’heure », a-t-il laissé entendre. Les députés auraient, selon lui, fait mieux de retoucher la Constitution afin de l’adapter aux exigences actuelles. Il a pris l’exemple de la France où la Constitution a été révisée 26 fois de 1958 à ce jour. Par ailleurs, le ministre des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi a déploré la mauvaise foi et les procès des députés qui ont voté contre l’amendement de la Constitution. « C’est simplement regrettable et dommage que la mauvaise foi de certaines personnes est restée constante et bloque les choses », a-t-il laissé entendre. Il a invité les « opposants » à faire taire toute sorte d’instinct grégaire et ramener la balle à terre. « On peut arriver aux mêmes fins sans aller à une Conférence nationale. Si vous n’êtes pas d’accord avec les formulations des propositions, alors vous pouvez reformuler afin d’avoir le consensus », a-t-il indiqué.

 AT