Spread the love

modeste toboulaLes déclarations de marche ou de manifestation publique à caractère revendicatif, tels que les sit-in ou meeting, déposées à la Mairie de Cotonou ou à la Préfecture de Cotonou ne sont recevables que si, auxdites déclarations, sont joints les récépissés d’enregistrement des organisations qui en sont auteurs. C’est la substance du nouvel arrêté en préfectoral en date du vendredi 9 mars 2018 et rendu public ce lundi 12 mars par Modeste Toboula. A travers ce nouvel arrêté, portant conditions de recevabilité des demandes de marches ou manifestions publiques le préfet du littoral voudrait prévenir toute incitation à la révolte.