Spread the love

élèvessecondairesLe Collège d’enseignement général (Ceg) de l’arrondissement de Dan était en ébullition ce matin du lundi 23 mars 2015. Les 96 professeurs vacataires engagés dans cette école, longtemps marginalisés par l’administration du collège, ont décidé de crier leur ras-le-bol. Et pour mettre alors en exécution leur menace, ils ont boycotté les devoirs surveillés qui devraient avoir lieu ce jour. Soutenus par leurs apprenants, ils ont organisé en lieu et place, un mouvement de protestation. Dans une ambiance surchauffée, les élèves branchages en mains ont scandé des slogans hostiles aux membres de l’administration et exigé le départ de leur censeur, Yves Zodéhougan. Ne pouvant plus contenir la furie des manifestants, le Directeur et ses collaborateurs se sont enfermés dans leur bureau, de peur de subir les représailles. Il a fallu l’arrivée de la presse pour qu’ils puissent écouter les protestataires. Dans une motion lue par Aimé Agbamatè, ils ont fustigé les comportements du Censeur, Yves Zodéhougan et son arrogance qui compromettent dangereusement la bonne collaboration et le fonctionnement normal des activités pédagogiques au sein de l’établissement. Ils ont, par la suite, exigé sa démission pour son incompétence notoire et pour sa carence dans la gestion des ressources humaines. Ayant pris acte de cette motion, le directeur du collège, Hubert Aguia, encore sous le choc, a demandé aux manifestants de garder leur calme et leur sérénité, afin que les problèmes soulevés soient résolus dans le dialogue.

  Zéphirin Toasségnitché (Br Zou-Collines)