Spread the love
Il ne rate aucune occasion pour prendre l'ascendance sur ses challengers
Le Pdt Nago mobilise sa troupe

Le Président de l’alliance politique ‘’Forces démocratiques unies’’, Mathurin Coffi Nago a rassemblé ses militants, le samedi 7 mars 2015 à Doutou, Commune de Bopa. L’Objectif est de dénoncer les manœuvres politiciennes dont il a été victime et de mettre les populations des Communes de Bopa et de Houéyogbé en ordre de bataille pour les prochaines législatives.

Mathurin Coffi Nago n’entend pas baisser la garde face à ses détracteurs politiques et au prochain combat des élections législatives. Il a convié le week-end dernier toutes les populations de la Commune de Bopa et environs à Doutou pour les remobiliser. Il a indiqué qu’il est temps que tout le peuple béninois dont les populations de sa Commune natale se mettent ensemble pour barrer la voie à l’imposture, au pillage de l’économie nationale et à l’instrumentalisation des jeunes à des fins politiques. « Les valeurs morales ont déserté le forum. Le tissu social est mis à l’épreuve. Le mensonge, la discrimination et la politisation de l’administration publique sont devenues les méthodes et les pratiques de gouvernance », a-t-il fustigé. Mais chose grave, a-t-il dénoncé, c’est la politique de diviser pour régner que pratique le premier magistrat du pays qui encense les populations. Et pour faire face à ces pratiques qui n’honorent pas, le président du Parlement, Mathurin Coffi Nago a appelé les populations des 11ème et 12ème circonscriptions électorales à un sursaut patriotique.

 Mathurin Coffi Nago dit non à la révision de la constitution

 Le professeur Mathurin Coffi Nago est très remonté par les derniers agissements du chef de l’Etat. Il a regretté qu’il soit remercié en monnaie de singe après avoir lutté au cours de son mandat pour la défense des intérêts de son pays. Il a fait allusion à la bataille médiatique dans laquelle s’est lancée la mouvance présidentielle depuis qu’il a donné son avis sur la construction de la brettelle de Bopa. « S’il y a encore un régime qui est là, c’est grâce à moi. Je me suis sacrifié pour lui. J’ai tout donné. On a beaucoup fait pour sauver ce régime et protéger la démocratie. Personne ne peut dire le contraire. Ils n’ont pas raison de me faire tout cela. Ils ne doivent pas me traiter comme cela. Disons non à la révision de la constitution. Disons non à un troisième mandat du Président de la République », a-t-il exhorté. Au regard de tout cela, il a appelé tous les fils et filles de la Commune de Bopa et de ses environs à voter pour lui et pour les candidats de la liste Fdu. Ce faisant, a-t-il renchéri, ils pourront restaurer la confiance et la dignité qui sont en voie de disparition. « Ne lésinez pas sur les moyens. Soutenez nous le 26 avril prochain. Nous sommes des hommes épris de paix et de justice. Disons non au mensonge et à l’instrumentalisation », a-t-il conclu.

 Claude Ahovè (Br Mono-Couffo)