Spread the love
nazaire-sado
Le député Nazaire Sado, invité de  »Zone franche »

Il est apparemment satisfait des premiers mois de gestion du régime de la Rupture. Le Président du Mouvement du développement et de l’avenir (Mda) Nazaire Sado l’a fait savoir hier dimanche 7 août 2016 sur l’émission « Zone franche » de la chaine de télévision Canal 3.

Il se retrouve dans le style de gestion de l’actuel président de la République. Le Président du Mda Nazaire Sado ne l’a pas caché hier. Pour lui, le Président Talon a pris des décisions audacieuses qui tranchent définitivement avec l’incurie notée par le passé. Au nombre de celles-ci, il cite pêle-mêle, les concours frauduleux, les audits lancés (dont les conclusions commencent par intervenir) et bien d’autres actions phares qu’il a saluées à l’occasion. Nazaire Sado s’est dit donc séduit par les premiers jours de Talon, mais il reste toujours insatisfait par rapport à la définition de la politique globale du pays. Pour l’invité, il est heureux de penser empêcher au Président de s’éterniser au pouvoir, mais il faudra absolument réfléchir à une loi programme qui balise la gestion du pays. Nazaire Sado s’oppose à l’idée qui consiste à donner à chaque président de redéfinir à chaque fois la politique du pays. «  Quand un Président vient, il met en œuvre son programme et l’impose à tous les autres. Quand un autre vient, il change totalement ce qui est fait et impose le sien. On a l’impression qu’on s’inscrit à chaque fois dans un éternel recommencement», a-t-il fait savoir. Pour parer définitivement à cela, il propose une loi programme qui doit être le cadre dans le cadre évolue les président successifs. « On n’a pas besoin d’avoir un président hyper intelligent. Il doit y avoir une loi programme qui doit exister. Il suffira juste à l’avènement d’un nouveau président, d’actualiser la loi avec l’ensemble des acteurs politiques ou non, sur les grandes orientations de celui qui vient. L’actuel Président l’a dit. Nous espérons qu’il le fasse », a-t-il déclaré. Nazaire Sado attend également Patrice Talon sur la nomination par appel à candidature annoncé. « Il a promis l’appel à candidature pour la nomination des cadres. Il faut qu’il le fasse. Il faut que d’ici la fin de l’année, il y ait appel à candidature », a-t-il déclaré.

Les nouvelles d’Ajavon

Quelles sont les nouvelles du Président Sébastien Ajavon ? Pour l’invité, rien n’a vraiment bougé. « Depuis qu’on a fini les élections, il était reparti dans ses affaires. Il n’a pas eu le temps de nous recevoir. Il y a de cela un mois, il a échangé avec nous », a-t-il déclaré. Le Président Ajavon et ses soutiens sont-ils satisfaits de la part à eux faite dans le premier gouvernement de la Rupture ? Nazaire Sado affiche un air d’insatisfait. Son vœu est que les choses s’améliorent à l’avenir. « Entre-temps, on nous a promis 6 ministères, mais on a eu que 3. Ce n’est pas cela l’important. L’important, c’est le développement du pays. On est là et on observe. Pourvu que cela se passe bien. On espère que prochainement, on passera de 3 à 5 », a-t-il déclaré.

Hospice Alladayè