Spread the love

imagesSelon des confidences de l’entourage de l’ancien président à l’AFP, Nicolas Sarkozy annonce sa candidature à la primaire de la droite pour l’élection présidentielle de 2017 dans un livre à paraître mercredi 24 août, intitulé « Tout pour la France ». « J’ai décidé d’être candidat à la présidentielle de 2017. La France exige qu’on lui donne tout », écrit l’ancien chef de l’Etat. Il quitte dès lundi la présidence du parti Les Républicains pour se consacrer à sa seule candidature à la primaire en vue de reconquérir l’Elysée. Il devrait être remplacé à la tête du parti par Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Un livre-programme

« Tout pour la France » « est un ouvrage de 231 pages édité chez Plon. Ecrit en trois mois, il se divise en cinq chapitres intitulés « Le défi de la vérité », « Le défi de l’identité », « Le défi de la compétitivité » « Le défi de l’autorité », « Le défi de la liberté ». La déclaration de sa candidature y figure en prologue. Dans ce livre, l’ancien président raconte avoir hésité avant de décider de se lancer dans cette nouvelle campagne.

« Rarement dans ma vie ai-je aussi profondément réfléchi aux conséquences d’une décision. J’ai hésité. J’ai retourné les données du débat dans tous les sens. (…) Et finalement j’ai décidé. Ce fut comme un soulagement car l’évidence s’était imposée. J’ai senti que j’avais la force de mener ce combat à un moment si tourmenté de notre histoire.

Sarkozy présente cet ouvrage comme un livre-programme :

« Avec “La France pour la vie” [son précédent ouvrage, également publié chez Plon], j’ai voulu tirer les leçons de mon quinquennat en revenant sur le passé. Aujourd’hui il s’agit de l’avenir, celui de la France, et celui de chaque Français. Ce livre sera donc la référence de mon action future. Il m’engage comme il engagera chacun de ceux qui partageront ces idées et soutiendront ma démarche. »

Plusieurs fois, l’ancien président de la République met en avant son expérience :

« Je me sens prêt à assumer ce rôle, fort de mon expérience comme président et du recul salutaire que m’ont donné ces quatre dernières années éloignées de toutes responsabilités gouvernementales. »

Léonce ADJEVI