Spread the love

Félicien-HounkanrinLe Directeur départemental du Tourisme, de la culture et des sports de l’Ouémé, Félicien M. Hounkanrin, a accordé, jeudi 16 août 2018, une interview à notre rédaction. A cette occasion, il a dévoilé toutes les actions mises en place depuis sa nomination. Lisez l’intégralité de ces propos.

Le Matinal : Vous êtes depuis quelques mois à la tête de la direction départementale de la culture de l’Ouémé. Parlez-nous des actions que vous avez déjà menées.

 Félicien Hounkanrin : Merci. Nous avons pris il y a quelques mois, les rênes de la Direction départementale du Tourisme, de la Culture et des Sports de l’Ouémé (Ddtcs- Ouémé). Les directions départementales étant le bras opérationnel du Ministère, nous avons, après notre prise de fonction, procédé à la réorganisation de la direction. Nous avons hérité de deux anciennes directions départementales, celle des Sports et celle du Tourisme et de la Culture de l’Ouémé et du Plateau. Donc, nous avons procédé à la fusion de deux directions, d’une part, et la séparation du département de l’Ouémé de celui du Plateau qui est opérationnel depuis la nomination des chefs-lieux des départements et des douze Préfets. Après cela, nous avons repositionné le personnel dans les services pour que chacun soit productif pour la direction. Lorsque nous avons fini avec l’organisation interne de la direction, nous avons attaqué l’exécution de nos activités inscrites au Plan de travail annuel (Pta 2018). Une tournée a été faite dans toutes les communes pour informer les autorités locales et les forces vives des activités afin que chaque commune puisse se préparer pour y prendre part activement. Actuellement, nous avons déjà exécuté deux activités phares de notre Pta. Il s’agit de l’appui conseil aux communes où nous avons commis des experts en culture, en tourisme et patrimoine pour montrer aux conseillers communaux, la nécessité de valoriser les potentialités touristiques dont ils disposent pour accroître la mobilisation des ressources propres et attirer les étrangers dans leurs communes respectives.

 Quelles sont vos prochaines actions pour booster le secteur de la culture conformément aux idéaux du gouvernement ?

– La prochaine activité est liée à la révélation des talents culturels et artistiques. Nous sommes actuellement en casting des artistes en herbe du département dans les disciplines comme les musiques moderne et traditionnelle, la danse, le chant et le Slam ou conte. L’objectif est d’avoir des jeunes talents qui vont révéler et pérenniser le patrimoine culturel riche de l’Ouémé. Nous avons divisé le département en trois zones à savoir « Adjarra-Avrankou- Akpro Misserete », « Adjohoun, Bonou et Dangbo » et « Aguégués, Porto Novo et Sème-Podji ». Les meilleurs candidats sélectionnés par zone vont se croiser sur un géant Podium le vendredi 24 août sur le carrefour du cinquantenaire Porto Novo. Une soirée qui va nous permettre de primer les meilleurs par catégorie. Egalement, nous organisons une sortie découverte à caractère touristique au profit des 50 meilleurs écoliers du Cep 2018 pour les célébrer en leur montrant les richesses culturelles et artistiques du département de l’Ouémé. J’oubliais, nous coordonnons les programmes des classes sportives, association sportive communale et le programme des classes culturelles.

 Votre mot de fin…

– Je remercie le chef de l’Etat, Patrice Talon, et le ministre de la culture, Oswald Homéky, pour la confiance placée en la jeunesse.  Je remercie les lecteurs du journal « Le Matinal ». Notre pays est si riche que le jour où nous allons révéler toutes ces richesses, nous serons le carrefour de la région. J’invite tous les Béninois à soutenir les actions du Gouvernement qui visent cet objectif.

 Propos recueillis par Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)