Spread the love
Bruno-Kangni
Bruno Kangni succède à Antoine Dayori

Un nouveau patron est installé à la tête du Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb). Bruno Kangni, nommé en fin de semaine dernière a pris fonction dans la journée d’hier mercredi 13 décembre 2017 des mains de son prédécesseur, Antoine Dayori. La cérémonie s’est déroulée dans la salle de réunion dudit office en présence du président du conseil d’Administration et des directeurs techniques.
Installé dans ses fonctions, Bruno Kangni a tendu la main à tout le personnel du Cncb afin de l’accompagner dans l’accomplissement de cette mission. Il s’est dit prêt à jouer sa partition pour l’atteinte des objectifs du Gouvernement, en relation avec la vision du président Patrice Talon. Mais il a souligné qu’il ne peut rien sans l’accompagnement des collaborateurs. Bruno Kangni compte donc sur les agents du Cncb pour l’aider pour le rayonnement de l’Office. Il n’a pas manqué de saluer le travail fait par son prédécesseur en quelques mois seulement de gestion. Son engagement a été de poursuivre ce qui est bon et d’améliorer ce qui n’aurait pas été parfait.
Transmettant le commandement à son successeur, Antoine Dayori a remercié le personnel pour son appui qui a permis d’obtenir des résultats satisfaisants en 13 mois de gestion. Il les a invités à faire de même pour l’actuel Directeur Général pour le bien-être de l’office. Il n’a pas manqué de rappeler les défis auxquels le Cncb est confronté et le travail à faire pour les relever. Ibouraïma Méré Daoudou, président du conseil d’Administration du Cncb, a adressé ses félicitations au nouveau Dg et lui a demandé de prendre, au plus tôt, toutes les dispositions idoines et ce, dans une approche inclusive, pour prioritairement faire du Cncb une structure modèle. Il a rassuré de la disponibilité de son cabinet ainsi que celle du Conseil d’Administration à l’accompagner pour relever les nombreux défis qui s’imposent à l’Office.
Bruno Kangni, un soutien politique du président Patrice Talon lors de la présidentielle de 2016, prend service à un moment où le Cncb a perdu la gestion du Bordereau électronique de suivie de cargaison (Besc) qui contribuait à près de 90 % à son budget annuel. Il est nommé à la suite de Antoine Dayori, suspendu le 17 juillet 2017 pour légèreté dans l’application d’une décision du Conseil des Ministres. Richard Allossohoun, Directeur général adjoint, a assuré son intérim depuis lors jusqu’à hier 13 décembre 2017, soit environ cinq (5) mois.

Félicien Fangnon