Spread the love

AbiolaAu terme de la rencontre tenue dans la soirée d’hier, il a été convenu que les vacances du mois d’août soient mises à profit pour approfondir les négociations entre les acteurs en présence. La pomme de discorde relative à la session de rattrapage était également au centre des échanges. L’autorité ministérielle a déclaré qu’elle pourra être effective, mais en novembre. Tous les acteurs devront se revoir pour identifier la faisabilité. Par rapport à la question sécuritaire, le temps de répit sera également mis à contribution pour aplanir les divergences. Il a été décidé que des réflexions soient faites entre les ministères de l’Enseignement supérieur, de l’Intérieur et de la Défense, en collaboration avec les responsables d’étudiants. Ces échanges devront permettre de trouver les formules définitives par rapport à la récurrente question des franchises universitaires. La rencontre avec les responsables d’étudiants que sont l’Uneb, l’Unseb et la Fneb est intervenue à la suite de celle que le ministre Abiola a eue avec les enseignants dans la matinée. Au terme de la rencontre avec les apprenants, l’autorité a déclaré qu’aucune partie ne sera perdante.

 HA

 Propos du Président de l’Unseb Kevin Davi: « C’est une perte de temps »

« Rien n’a bougé. La rencontre n’a rien donné. Nous avons échangé avec le Ministre, mais il nous a dit que les enseignants ont dit qu’ils veulent se reposer et qu’il faille leur accorder un mois de repos. Donc, il a souhaité qu’on aille en vacances à partir du 1er août. Maintenant, par rapport à la session de rattrapage, il a tenté de nous convaincre de laisser tomber cette affaire. Comme il a vu qu’on n’était pas d’accord, il a dit que les négociations vont se poursuivre. Il a également déclaré que ce qui le préoccupe le plus, c’est la question de la sécurité et qu’il va voir comment mettre à profit le temps de repos pour résoudre le problème. En somme, on a rien obtenu. La grève continue ».

 HA