Spread the love

Paul-hounkpèDes artistes béninois ont célébré la fête de l’indépendance sur l’esplanade du stade de l’Amitié. C’était à travers un spectacle qu’ils ont offert le samedi 31 juillet 2015. Initié par le ministère de la Culture, de l’alphabétisation de l’artisanat et du Tourisme (Mcaat), à travers la Direction de la promotion artistique et culturelle (Dpac), le spectacle a réuni sur la même scène une trentaine d’artistes venus de tous les départements du Bénin.

Vivi l’Internationale, Dodolanvi, Marceline Aboh alias « Détin bonsoir », Pipi Wobaho et son groupe d’Akounhoun, Alèkpéhanhou, Kalamoulai, Sèna Noble et Fanny sont, entre autres, les artistes qui ont égayé la population lors du spectacle offert au stade de l’Amitié pour célébrer le 55ème anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale. Le Ministre de la culture, de l’alphabétisation de l’artisanat et du Tourisme (Mcaat), Paul Hounkpè étaient aux côtés des artistes Béninois. Dans son allocution d’ouverture, Paul Hounkpè a d’abord remercié et félicité ses prédécesseurs. Il a ensuite exprimé son admiration pour les artistes qui œuvrent pour la promotion du patrimoine culturel béninois. Il faut préciser que la Direction de la promotion artistique et culturelle (Dpac) a sélectionné toutes les générations d’artistes pour cette soirée réussie. Parmi la jeune génération d’artistes, nous avons, entre autres, Kalamoulaï, Sèna Noble, Fanny. Toutes les prestations en live ont été assurées par l’orchestre « Super Quarts ».

VBA

 Natitingou a sacrifié à la traditiondrapeu-beninois

La ville de Natitingou, à l’instar des autres localités du pays, était en fête à l’occasion du 55ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale. Un défilé militaire et civil a rehaussé l’image de cette fête sous l’admiration des populations locales et délégations étrangères venues des pays frères et amis du Burkina-Faso et du Togo. Les manifestations ont véritablement démarré la veille par des séances de prière dans les différentes confessions religieuses de la place en faveur de la nation. Comme à l’accoutumée, le même vendredi 31 juillet, il a été procédé à la retraite aux flambeaux. Seule la célébration officielle de la nuit de l’indépendance de cette édition organisée au foyer Abdoulaye Issa n’a pas enregistré assez de monde. Car, les gens avaient préféré rester à la maison. Mais, très tôt le matin du samedi 1er août 2015, les abords de la route nationale inter Etat N°3 ont été pris d’assaut par des populations qui n’ont pas voulu se faire conter l’évènement. Au moment où les populations et les invités prenaient place à l’espace public en face de l’école urbaine centre de Natitingou, le lieu choisi pour le défilé, le Préfet des départements de l’Atacora et de la Donga, Gervais N’Dah-Sékou, assisté du maire Kassa Mêtiki et des officiers supérieurs des forces militaires et paramilitaires, était allé procéder au dépôt de gerbe au monument aux morts à l’ex-Cpr de la ville. Suite à cela, l’autorité préfectorale et sa suite ont rejoint le lieu du défilé. Dans son allocution, le Préfet des départements de l’Atacora et de la Donga a rappelé aux populations, les principes cardinaux de la démocratie béninoise avant de revenir sur les efforts louables consentis dans les Communes des deux départements dont il a la charge. Selon lui, le combat des maires nouvellement élus est de rassembler tous les citoyens de leurs Communes indépendamment de leur sensibilité politique, leur ethnique ou leur région. Pour lui, le rôle de ces élus est de cultiver l’esprit de tolérance, de dialogue, de compréhension, laquelle commence par l’accueil du citoyen venu à la mairie. Aussi, a-t-il exhorté ses concitoyens à continuer de persévérer et de cultiver cet esprit de bonne citoyenneté qui signifie, selon lui, le sens du dialogue, la tolérance et la patience. Lesquelles qualités sont indispensables à la promotion d’une véritable paix, a-t-il précisé. Le défilé militaire et civil, riche en couleur, et la finale de la coupe de l’indépendance de football ont comblé l’attente des laborieuses populations et leurs hôtes de marque.

 Hervé M. Yotto (Br Atacora-Donga)