Spread the love

KEREKOU-MATHIA travers une marche de deuil organisée le samedi 24 octobre 2015 à Abomey, les membres de la famille Béhanzin ont rendu un vibrant hommage à feu Mathieu Kérékou. Habillés tous en noir, symbole du deuil, tous les descendants du roi Béhanzin étaient munis de leur bougie allumée. De Djimè, à partir du Palais princier de leur aïeul, ils ont effectué trois kilomètres de marche pour échouer à la place Goho où se dresse majestueusement la statue du roi Béhanzin. Au cours de leur procession pédestre, émoi, consternation et tristesse se lisaient sur les visages. Plongés dans un silence de cimetière, ils ont imploré,du tréfonds de leurs cœurs, la bénédiction du père céleste afin que l’âme de l’illustre disparu repose en paix. A leur point de chute, ils ont entouré le poster du regretté Mathieu Kérékou des bougies allumées devant la statue du roi Béhanzin. Dans une certaine discipline, chacun s’est incliné devant la photo en guise de recueillement. Pour Gloria Béhanzin, l’un des organisateurs de la marche, cette initiative est le témoignage de la famille Béhanzin envers la mémoire du Général Mathieu Kérékou, l’homme qui incarne l’unité nationale. En se fondant sur l’histoire, il a fait remarquer que Mathieu Kérékou est le seul président qui a su reconnaître les qualités des souverains précoloniaux qu’a connus notre pays. Père du renouveau démocratique, Mathieu Kérékou a immortalisé les rois qui ont défendu la patrie jusqu’au sacrifice suprême. Au regard de toutes ces valeurs qu’il incarne, Gloria Béhanzin a estimé que les Béninois vont pleurer pendant des siècles la mort du Général Mathieu Kérékou.

Zéphirin Toasségnitché

(Br : Zou/Collines)