Spread the love

verdonLe défenseur central des Ecureuils, Olivier Verdon, était en conférence de presse de vielle de match au stade du 30 juin du Caire en prélude au quart de finale qui opposera le Bénin au Sénégal ce mercredi 10 juillet 2019. Morceaux choisis.

Sur le match contre le Sénégal

« C’est vrai qu’on a fait quelque chose de grand. On ne veut pas s’arrêter là. Personne ne nous attendait ici. On a créé la surprise. On a montré à l’Afrique entière de quoi on était capable. Je pense que maintenant on ne craint personne. Je connais cette équipe du Sénégal. On sait qu’ils ont de très bons joueurs individuellement, je pense que collectivement, on sera plus fort. Ce sera un match compliqué face à de grands joueurs mais j’ai confiance en mon équipe. J’espère qu’on ne s’arrêtera pas demain ».

Sur l’état d’esprit

« Tout va se jouer au mental. On a enchaîné beaucoup de matchs en peu temps. Avec ce qui se passe pour nous, mentalement on doit être prêt. On sait qu’on ne doit pas lâcher malgré l’enchaînement des matchs et les jambes un peu lourdes. Moralement, on doit être bien. Avec ce qui se passe pour nous on ne peut qu’être bien. Si on avait dit que le Bénin serait en quarts de finale, pas grand monde n’y aurait crû. Du coup, pour nous c’est que du positif. Mais on n’a pas envie de s’arrêter là. L’état d’esprit à la veille de ce match ne change pas. Tout le monde est très concentré. On a tous envie de bien faire et de montrer qu’on est capable de faire grand-chose. Il faut avoir le cœur chaud et la tête froide, tout le monde dans ce groupe a le même état d’esprit ».

Sur la force du Bénin

« La force du Bénin à l’heure actuelle, c’est le collectif. Sur le papier, on n’a peut-être pas la meilleure équipe d’Afrique mais collectivement, on va être dur à bouger. Je pense qu’aujourd’hui le collectif est plus important, on a des valeurs qu’on va garder ».

Propos recueillis G. V.