Spread the love
Les réformes du Dg Akomagni rejetées par les usagers du marché
Les réformes du Dg Akomagni rejetées par les usagers du marché

Les membres de l’association des revendeurs de friperie de Missèbo ont battu le macadam ce lundi 29 décembre 2014. Ils réclament de meilleures conditions pour mener leurs activités en toute quiétude.

Bandeaux rouges au front, pancartes en main, ces hommes et femmes ont crié leur ras-le-bol face aux traitements qu’ils subissent de la part de la société de gestion des marchés. Depuis quelques jours, la Société de gestion des marchés autonomes (Sogéma) a enclenché une opération de déguerpissement des usagers du site de missèbo, et les a transférés vers le site de pk3 .Une opération qui n’est pas du goût des revendeurs de friperie. Ils exigent, de ce fait, leur maintien sur le site de Missèbo qu’ils occupaient au départ. Face à ce triste spectacle, ces revendeurs, réunis en Assemblée générale le 03 décembre passé ont désavoué la gestion du directeur de la Sogéma, Lazare Akomagni. A l’issue de cette marche donc, une motion de protestation lue par le secrétaire général adjoint de l’association des revendeurs de friperie Marius Kpodjèdo leur a permis de montrer leur indignation. Cette motion de protestation des manifestants a été reçue par le secrétaire général du ministère de la Décentralisation, représentant le ministre empêché. Jean-Claude Codjia a promis rendre compte à son supérieur hiérarchique. Les revendeurs de friperie de Missèbo ont reçu le soutien de la présidente de la coordination des comités d’actions des usagers des marchés, Thérèse Waounwa qui a marché aux côtés des dames de Missèbo.