Spread the love
zoha léon
Léon Zoha a réussi à rassembler les artistes

Le ministère de la culture et du tourisme à travers la Direction des arts et du livre, a organisé le lundi 31 juillet 2017 sur l’esplanade intérieur du stade général Mathieu Kérékou la nuit de l’indépendance. Occasion festive qui a réuni sur une même scène les artistes de la musique moderne, traditionnelle et des comédiens.

L’espace réservé pour ce spectacle était devenu trop exigu pour accueillir le public de Cotonou et environs venu assister à la richesse culturelle dont regorge le Bénin. Ceci dans le cadre de la célébration du 57ème anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance. Des artistes en herbe ont tenu en haleine le public avant le démarrage de la retransmission en direct de l’évènement sur l’Ortb. Le Directeur de cabinet du ministre de la Culture et du tourisme a exprimé sa joie de voir une telle manifestation organisée. Il a remercié les invités et surtout le public qui a fait massivement le déplacement pour rester en communion avec nos artistes. Il a pour finir souhaité une bonne fête de l’indépendance à tous les Béninois et surtout au monde artistique et culturel. A sa suite, Aubin Adoukonou, directeur général du Cnrs, représentant les partenaires qui ont accompagné cet événement, a remercié le directeur des arts et du livre pour les avoir associés à cet évènement. Il a rappelé la place importante qu’occupe la culture dans notre pays et souhaite que cela soit valorisé davantage. Une bonne brochette d’artistes étaient en Play back. On peut citer Jac Oho, Sinasse Yoro, le professeur Codo. Avec l’installation de l’orchestre Divine Mélo, la soirée venait de prendre une autre dimension. Le public était en liesse et reprenait en chœur les morceaux qui étaient exécutés par l’orchestre. La reine de la scène, la diva Oluwa Kèmy est venue monter le mercure. Sans oublier le guèlèdè qui a apporté une touche particulière à la soirée. Le public qui venait de consommer une soirée riche en musique béninoise n’en demandait pas plus. Beaucoup n’ont pas hésité à déclarer que le Bénin regorge de talents artistiques qu’ils faillent promouvoir.
Le dynamisme de Léon Zoha a payé
 Le ministre de la Culture et du tourisme, en confiant l’organisation de la nuit de l’indépendance à la direction des arts et du livre, avait un objectif. Avoir une belle fête qui puisse réunir les artistes du moment sur une même scène et surtout égayé le public à travers un programme alléchant. Après cette soirée époustouflante, on pourrait certifier sans se tromper que le pari a été tenu. En effet, étant un homme du sérail culturel, Léon Zoha avec l’expérience qu’il a acquise s’est mis au travail avec son équipe. Les petits plats ont été mis dans les grands pour avoir ce résultat final. Il doit être fier de cet exploit réalisé vu le temps relativement court de l’organisation et surtout avec le peu de moyens, puisque le gaspillage des ressources n’est plus de mise sous le régime de la rupture. Le ministre Ange N’koué doit continuer à faire confiance à ce cadre émérite du secteur culturel qui a fait ses preuves sur plusieurs plans. Il y va du développement du secteur culturel.
 Armel Nelson Avadémey