Spread the love

Talon 2L’autre mesure forte prise en Conseil des ministres mercredi 14 février 2018, est le décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l’Agence nationale des manifestations officielles et des événements culturels et sportifs.
Les manifestions officielles et les événements culturels et sportifs seront désormais organisés par une agence mise sur pied à cet effet. Son nom, l’Agence nationale des manifestations officielles et des événements culturels et sportifs. Cette Agence a des attributions plus étendues et remplace le Comité national des manifestations officielles (Conamo). Le décret portant création de la nouvelle structure a été adopté en Conseil des ministres hier mercredi 14 février 2018. Dans son point de presse, le ministre de la Justice a peint en noir l’état des lieux de l’organisation des manifestations officielles et des événements culturels et sportifs. Selon lui, le constat fait état de ce que le rayonnement culturel et sportif du Bénin dépend aussi del’efficacité du cadre institutionnel mis en place.D’où la nécessité d’un organe public ayant des compétences techniques appropriées, la capacité organisationnelle et les moyens subséquents. Pour le ministre Djogbénou, la nouvelle structure se chargera de l’organisation de tous les événements dans les secteurs des arts, de la culture, du sport et du tourisme (galas, festivals, concours de beauté, concerts, spectacles, matchs internationaux, etc.), l’organisation d’événements artistiques, culturels et sportifs innovants, et l’organisation des manifestations officielles. Une mission aussi importante, l’agence va travailler à la mobilisation de ressources complémentaires auprès de partenaires privés. La prise de ce décret confirme le souci du gouvernement de professionnaliser le secteur pour des résultats probants. De même, l’acte apporte une solution durable à la problématique des improvisations et des approximations dans l’organisation des grandes manifestations officielles etc. il vient inscrire le Bénin dans les grands rendez-vous culturels et sportif. Il ne serait donc pas exagérer de saluer la vision prospective du gouvernement à travers l’Agence nationale des manifestations officielles et des événements culturels et sportifs. Elle contribuera à accompagner la créativité contemporaine, et stimuler l’éclosion des talents dans ce domaine. C’est donc un autre pas vers la restauration de l’éclat des manifestations et grands événements.

O. I. A.