Spread the love

azemaLe président de la Fédération internationale de pétanque et jeu provençal (Fipjp) et de la Confédération mondiale des sports boules (Cmsb), Claude Azéma, séjourne actuellement à Cotonou. Cette visite entre dans la cadre de la tenue en décembre prochain au Bénin des Masters des sports boules. A cet effet, l’hôte du Bénin et le président de la Confédération africaine des sports boules (Casb), le Béninois Idrissou Ibrahima, ont animé une conférence de presse conjointe dans la matinée d’hier mercredi 18 juillet 2018 au siège de l’instance continentale.

Cette visite au Bénin du président Claude Azéma est motivée par plusieurs sujets de grand intérêt. Le tout premier est l’organisation du prochain championnat africain. Cette 7è édition aura lieu au Congo en 2019. Et à la suite du Congo, l’Algérie est désignée et se prépare déjà à accueillir la 8è édition de cette compétition. L’autre sujet au centre des discussions entre les dirigeants des sports boules est l’organisation du prochain championnat du monde qui aura lieu au Canada, dans une petite ville appelée Desbiens. Une organisation attribuée au Canada au détriment du Bénin lors de l’Assemblée générale ordinaire du Comité exécutif de la Fédération internationale des sports boules tenue à Pékin (Chine), ceci malgré le solide dossier présenté par le Bénin, se désole une fois encore le président de la Confédération africaine, Idrissou Ibrahima. « Le Canada a été préféré au Bénin en raison de la règle de l’alternance des continents », a expliqué Claude Azéma, vu que Madagascar venait d’abriter le championnat du monde après le forfait de Tahiti. Le président de la Fipjp annonce que le championnat reviendra en Europe par exemple en 2020, plus précisément à Lausanne (Suisse). En 2021, ça sera le tour de l’Océanie de recevoir les autres pays du monde. C’est pratiquement pour consoler le Bénin que la nouvelle trouvaille dénommée ‘’les Masters des sports boules’’ sera organisée pour la toute première fois en Afrique et au Bénin. « Ces Masters vont réunir les meilleures nations au monde sur la base du classement mondial », a expliqué Claude Azéma. « Ensuite, ça servira de baromètre pour les qualifications aux Jeux olympiques 2024 », a-t-il poursuivi. Dans ce cadre, les deux dirigeants ont déjà mené des actions. Pour preuve, ils ont rencontré ce mardi 17 juillet 2018, deux ministres du gouvernement béninois pour discuter de l’organisation. Il s’agit du ministre des Affaires étrangers et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, et du ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports, Oswald Homéky. « Ces deux personnalités ont donné leur accord et affiché leur volonté d’accompagner l’organisation de cette complétion », a souligné Idrissou Ibrahima. Enfin, il a été évoqué avec les deux membres du gouvernement, la participation du Bénin aux Jeux africains pour la jeunesse en Algérie.

Derrick Cakpo