Spread the love

examens13 heures 30 minutes au centre de composition de Sèkandji 2. La sirène retentit. C’est la fin des épreuves de la matinée du lundi 2 juillet 2018 du Cep session de juillet 2018.Les candidats sortent des salles de composition, sourire aux lèvres. Alors que certains prennent la direction de leurs maisons, d’autres courent vers leurs parents et se jettent dans leurs bras. Ils expriment leur satisfaction après les premières épreuves. Crépin Houénou, Alex Totin, Jennifer Boccodaho et Ramdiath Madougou ont tous confié que les épreuves ont été abordables. « Ce matin, nous avons composé en lecture, expression écrite, et éducation sociale», a déclaré Pricillia Kouto. Malgré l’inondation du Centre Epp Sèkandji 2, les enfants ont composé sans aucun incident majeur. Par ailleurs, il faut noter qu’un léger retard a été observé dans le démarrage des épreuves. Lancéeshier, les épreuves écrites du Cep vont durer deux jours.Les candidats disposeront également de deux jours pour les épreuves sportives et artistiques.

Donald Kévin Gayet

(Stag)

Mono-Couffo : plus de 21 823 candidats affrontent les épreuves

A l’instar des candidats des autres départements du Bénin, ceux du Mono-Couffo ont passé sans grande difficulté les épreuves de la première journée de l’examen du Certificat d’études primaires, session de juillet 2018. Dans le Mono, ils sont 11 209 à affronter le Cep de cette année alors que dans le Couffo, ils sont 10 614 à être enregistrés pour le compte de cet examen. A en croire les responsables en charge de l’éducation et les chefs centres de ces deux départements, la première journée s’est déroulée sans difficulté majeure. A l’occasion du lancement de cet examen, le préfet du Couffo, Christophe Mègbédji a remercié le gouvernement et les partenaires sociaux pour leur sens de responsabilité tout au long de l’année scolaire secouée par des mouvements  de débrayage. Après le lancement officiel, le maire de la commune de Djakotomey, accompagné d’une forte délégation, a sillonné les autres centres de composition de la commune pour s’enquérir du démarrage effectif  des épreuves de cet examen. A Aplahoué, le maire Sylvain Dahouè, accompagné du chef région pédagogique, Yenoui Augustin, a  visité les centres d’examen et invité les candidats au sens de responsabilité. L’exercice a été le même dans le département du Mono. Toutes les autorités communales sont allées s’enquérir du bon déroulement des épreuves dans les centres d’examen.

 Claude Ahovè et Kocou Hounkpè

(Br Mono-Couffo)