Spread the love

justiceQuelques semaines après son incarcération, la présumée meurtrière de Eric D., enseignant de mathématiques et des sciences physiques a été relaxée ce jeudi pour insuffisances de preuves. Le corps sans vie de ce dernier a été retrouvé le 12 juin dernier dans cette commune du département des collines. Au cours de l’audience qui s’est tenu au tribunal de première instance d’Abomey, le juge en charge de cette affaire de présumé homicide involontaire a décidé de la libération de la coupable. Cela fait suite aux arguments exposés par les différentes parties que sont l’avocat de la défense et le ministère public. Des preuves n’ayant pas été apportées à la cour au cours de l’audience, le juge a simplement autorisé la libération de la présumée meurtrière.

La présumée coupable a été accusée parce qu’elle avait été retrouvée dans une chambre de passage à côté du corps inerte de l’enseignant Eric D à Ouèssè, le 12 juin dernier.