Spread the love
francois-tognon
François Tognon veut tresser la nouvelle corde au bout de l’ancienne

La commune de Ouinhi, dans le département du Zou, a désormais un nouveau maire. François de Paul Tognon, élu conseiller sur la liste de la l’alliance Rb-Rp, a été investi dans ses nouvelles fonctions pour un mandat de cinq ans. C’était le jeudi 13 août 2015 à l’occasion d’une cérémonie empreinte de solennité et en l’absence de Célestin Goutolou, le challenger du nouveau maire. Le maire sortant, Innocent Kokou Sékou, a passé le témoin à son successeur. Tous les intervenants ont reconnu les mérites du maire sortant. Son sens de responsabilité et les efforts qu’il a consentis depuis 2008 au service du développement de la commune n’ont pas été occultés. Le représentant du personnel, des femmes, le conseil des sages et notables, et celui des jeunes ont demandé au nouveau maire d’emboîter le pas à son prédécesseur en poursuivant ses œuvres dans le sens d’une gouvernance participative et inclusive gage d’un développement durable. Après avoir témoigné toute sa reconnaissance à tous ceux qui l’ont soutenu, il s’est engagé à inscrire ses actions dans la continuité afin d’offrir un service de qualité à ses administrés et se battre pour leur mieux-être à travers la réalisation d’infrastructures sociocommunautaires et l’accès aux services sociaux de base. La signature des procès verbaux et les échanges de présents ont mis fin à la cérémonie.

 Zéphirin Toasségnitché

(Br Zou-Collines)

 Sous le signe de la réconciliation à Agbangnizoun

Officiellement installé le jeudi 13 août 2015, le nouveau maire d’Agbangnizoun, Gaspard Gboli-Honon, mesure déjà l’immensité de la tâche à accomplir. Le nouveau locataire de l’hôtel de ville d’Agbangnizoun s’est engagé à œuvrer pour la réconciliation des filles et fils de la Commune. Bien que la cérémonie de passation de service se soit déroulée dans une ambiance apparemment sereine, elle est empreinte d’un climat de suspicion avec, en toile de fond, des critiques au sujet de la gestion des ressources de la commune par Léopold Houankoun, le maire sortant. Ce dernier, sans faire du dilatoire, a dressé un bilan élogieux de sa gestion à la tête de la commune. C’était en présence du directeur de cabinet du chef de l’Etat, Eugène Azatassou, du député à l’Assemblée nationale, Adolphe Coffi Djima et du Vice-président du Conseil économique et social, Dominique Atchawé tous natifs du milieu. A son tour, le nouveau maire a levé un coin de voile sur les défis à relever au cours de son quinquennat. A travers une gestion collégiale du pouvoir local, il s’est engagé à travailler pour le bitumage de la route Agbangnizoun-Abomey-Lalo, la poursuite des travaux de lotissement d’Agbangnizoun-centre. La mise en place des infrastructures sociocommunautaires, l’emploi des jeunes, l’éducation, la santé, l’agriculture et l’achèvement des travaux d’infrastructures marchandes font également partie de ses priorités.

 Z. T.

(Br Zou-Collines)