Spread the love

Adidjatou-MathysLes spécialistes en santé et sécurité au travail, l’association des travailleurs et les membres du conseil du patronat prennent part depuis ce lundi 17 septembre 2018 à la 1ère session ordinaire de l’année 2018 de la Commission sécurité et santé au Travail (Cnsst). Elle est organisée par le ministère du travail et de la fonction publique. Au cours de cette rencontre, les participants travailleront à finaliser la relecture de  l’arrêté interministériel  n° 31/MFPTRA/MSP/DC/SGM/DT/SST du 2 novembre 1999 portant attributions, organisation et fonctionnement des services de santé au travail, d’une part, et de réfléchir sur le programme national quinquennal 2019-2023 de sécurité et santé au travail d’autre part. Ce qui va contribuer à l’amélioration de la sécurité de la santé des travailleurs béninois. Pour Norbert Kanhounon, secrétaire général du ministère du travail et de la fonction publique, qui parle de sécurité, de santé au travail, parle du bien-être de l’homme en milieu de travail d’où la prise entre autres les textes de l’arrêté Selon lui,  les travailleurs ont tendance à maximiser le profit parfois au détriment du bien être humain. « C’est pourquoi il est nécessaire d’adapter aujourd’hui l’arsenal juridique en matière de santé et de sécurité au travail aux différentes modifications que nous avons connus ces dernières semaines dans le monde juridique de travail au Bénin », a-t-il déclaré. Il est à rappeler que les travaux prennent fin le 21 septembre prochain. Plusieurs résolutions sont attendues pour l’amélioration de la sécurité de la santé des travailleurs au Bénin.

Léonce Adjévi