Spread the love

parlementL’examen de la loi modificative du Code électoral actuellement en vigueur commence aujourd’hui.  Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, l’a annoncé hier, lundi 27 août 2018, à l’ouverture de la 3ème session extraordinaire demandée par 51 députés. En effet, après la vérification du quorum (57 députés présents), le président de l’Assemblée nationale a fait à la plénière, le point des dossiers inscrits. En effet, sur 12 dossiers devant faire objet d’étude au cours des 15 jours que durent la session, 5 dossiers ont été remis aux députés qui ont eu le temps de les parcourir. Au nombre de ces dossiers, figurent le Code électoral. Par rapport aux autres dossiers non distribués, il y a la loi modificative du statut de la fonction publique, une proposition du député André Okounlola a été affectée à la commission compétente. A ces différents textes s’ajoutent la loi modificative 2001-09 du 21 juin 2002, portant exercice du droit de grève, en République du Bénin et la proposition de loi abrogatoire 2018-01 du 4 janvier, portant statut de la magistrature, déposées par le député  Abdoulaye Gounou. Il est à souligner que l’examen et l’adoption de ces différentes lois au cours de la présente session se feront à la suite du dépôt des différents rapports.

 Martin Aïhonnou

(Coll)