Spread the love

talonbon(Talon exige la célérité dans le traitement de leurs  dossiers)

Depuis quelques années, l’administration publique béninoise se caractérise par un retard criard dans le paiement des salaires aux nouveaux agents de l’Etat. Le Chef de l’Etat vient de mettre fin à cette situation. Après le conseil des ministres du mercredi dernier, il a instruit les ministres pour que 6000 enseignants restés sans salaire entre dans leurs droits. Sur les plus de 6000 enseignants recrutés l’année dernière, plus de 3000 ont été déployés dans l’enseignement primaire.  Contre toute   attente, leurs dossiers n’ont pu être traités par la Direction générale de la Fonction publique. Ils ont donc passé toute l’année scolaire sans percevoir le moindre salaire. Cette situation n’a pas plu au chef de l’Etat. Informé de la situation lors du dernier Conseil des ministres,  le président de la République a donné les instructions  pour que les intéressés reçoivent leurs salaires. Le président de la République s’est surtout offusqué de ce que le traitement des dossiers met assez de temps. Il n’est pas question, pour lui,  de donner des avances aux intéressés et de traîner en longueur sur le traitement de leurs dossiers. La ministre du Travail, de la Fonction publique et des Affaires sociales devra donctout mettre en œuvre pour que d’ici le 15 août au plus tard, tous les dossiers soient traités. Au besoin, a-t-il indiqué, il faut organiser une retraite bloquée pour les agents de la Direction générale de la Fonction publique afin qu’ils achèvent l’étude des dossiers dans ce délai. Le chef de l’Etat a surtout  exigé qu’une fois l’étude des dossiers achevée, le ministère des Finances leur vire l’intégralité des rappels auxquels ils ont droit et que leurs salaires leur soient régulièrement versés comme aux autres fonctionnaires. Avec cette exigence du président Talon, on peut espérer que désormais, les dossiers des nouveaux agents de l’administration publique seront traités avec diligence, pour leur permettre de percevoir leurs salaires en temps réel. C’est une lueur d’espoir pour les nouvelles recrues de la fonction publique. D’aucune n’hésiteront pas à dire que cet acte est une  œuvre salutaire du pragmatique Talon, un homme de résultats.

AT