Spread the love

maixent accrombessiTrois ans après le décès de son père, le prince (« Dahovi ») Maixent ACCROMBESSI, lui succède à la Cour royale d’Abomey.  Il est « Dah », c’est-à-dire, dépositaire des secrets des hommes et l’intermédiaire entre Dieu, les ancêtres et les vivants.

Le nouveau Chef de la collectivité Hountondji est entré en possession de ses attributs de commandement dimanche, 17 mars 2019, à Abomey en présence de foule en liesse et d’un impressionnant parterre de personnalités politiques et de dignitaires religieux. Tout a commencé  par l’intronisation de l’impétrant au lieu-dit  « Cana », en périphérie d’Abomey, berceau de la branche royale « Kpahessou » à laquelle appartient Maixent Accrombessi.  En effet, Accrombessi est le descendant en ligne dynastique directe de Kpahessou,  fils d’Adjomanakou, frère aîné du roi Houégbadja, 3ème roi d’Abomey qui régna au 17 ème siècle (de 1645 à 1685),  et considéré par tous les historiens comme le fondateur du royaume du Dahomey. C’est notamment pour rappeler cette ascendance royale que les Accrombessi et les Hountondji, sont toujours  les seuls autorisés à porter la même tenue que le roi (leur frère) à l’occasion des manifestations et cérémonies organisées au Palais royal. Après avoir été adoubé à l’issue d’un conclave des initiés, le nouveau chef de collectivité HOUNTONDJI a été porté sur le trône de Cana devant  les hauts dignitaires du royaume, revêtu d’une tunique d’un blanc immaculé,  agrémentée d’une majestueuse écharpe, la tête été enserrée d’un foulard blanc,  et la taille  ceinte de plusieurs mètres d’un pagne richement brodé, les poignets, le cou et les chevilles recouverts  d’ornements précieux. Signe de son autorité sur l’ensemble de la Collectivité Hountondji,  l’impétrant tenait dans la main droite le « spectre » de commandement. La cérémonie d’intronisation s’est poursuivie par l’annonce faite, « urbi et orbi »,  par le nouveau Dah lui-même de son nouveau nom de règne « Dah Houndji Soussou-Manzê Sehou »,  qui signifie « Tu ne peux aller plus vite que ton destin » et par la désignation par ses soins des membres du gouvernement de la Collectivité. Paré dans sa tenue rappelant celle des Rois d’antan, « Dah Houndji » s’est rendu sur la tombe de son père au mausolée édifié il y’a 3 ans à sa mémoire pour le recueillement. Cette séquence introspective, vient consacrer la (re)naissance d’un homme désormais auréolé de l’onction paternelle pour présider aux destinées de sa communauté.  Maixent ACCROMBESSI a,  ensuite,   entamé, sous les acclamations d’une foule  en liesse, une longue parade en voiture décapotable à travers le marché et les avenues d’Abomey, décorées,  à l’occasion,  par les armoiries de la lignée des rois qui se sont succédé. Aux abords du parcours on pouvait entendre des personnes, qui criait ‘Vive Dah, c’est le destin qui t’a choisi’. Au terme de ce défilé populaire,  le nouveau Dah a rejoint les salons du Palais Royal (la Maison familiale),  situé à SEHOUNSA, Place « HOUNDJI KANDJI » (du nom de règne de son feu Père) à Abomey d’où il exercera sa nouvelle régence. Dans son allocution de circonstance, Maixent ACCROMBESSI a tenu à remercier Dieu et a promis de travailler pour le bien-être de la Collectivité ; La cérémonie officielle s’est ponctuée par la remise des présents au régent par les membres de la cour royale d’Abomey et des royaumes alliés. En point d’orgue de cette intronisation et des cérémonies rituelles  qui se sont étalées sur 7 jours, une fête privée discrète a été offerte par le couple ACCROMBESSI le dimanche 24 mars 2019 avec près de 500 invités triés sur le volet.

Jean-Paul Mahugnon