Spread the love

Coop AncbL’Association nationale des Communes du Bénin (Ancb) et l’association des Elus français d’origine béninoise (Efob) se sont engagées à apporter leur contribution au développement local. La signature de convention de partenariat a eu lieu hier à l’ex-Primature sous la présidence du chef de l’Etat, Patrice Talon.Les élus bénino-français se préoccupent du développement du Bénin. Une nouvelle page s’ouvre sur le développement local au Bénin. La diaspora béninoise en France a décidé d’accompagner le développement de leur pays d’origine. A travers l’association des Elus français d’origine béninoise (Efob), les Béninois vivant en France feront dorénavant du rayonnement de la décentralisation leur priorité. Le maire d’Heudebouville, Hubert Zoutu, président des Elus français d’origine béninoise a dit tout le bien qu’il pense du chef de l’Etat, pour avoir permis la concrétisation de ce projet. L’Efob a signé avec l’Association nationale des Communes du Bénin (Ancb), une convention de partenariat. Selon le président Hubert Zoutu, il s’agira, dans le cadre de ce partenariat, de partage d’expériences, de préoccupations et des outils de bonne gouvernance. Comment renforcer et protéger les collectivités locales ? Comment introduire la qualité dans le service des collectivités locales ?, sont entre autres, les préoccupations autour desquelles le partenariat Ancb-Efob est noué. « Avec le président Patrice Talon, c’est la renaissance de la décentralisation », a affirmé Luc Atrokpo, président de l’Ancb. Occasion pour lui de témoigner toute sa gratitude au président de la République et d’évoquer la fixation des chefs-lieux de département, la nomination de 12 préfets, et la prise de plusieurs autres mesures pour accompagner efficacement le développement local. Des actes posés par le chef de l’Etat pour l’enracinement de la décentralisation au Bénin. « Ensemble, nous définirons les projets pertinents à réaliser par les deux parties pour le rayonnement de la décentralisation et pour accompagner le président de la République et son gouvernement dans leurs œuvres de développement de notre pays », a martelé le président de l’Ancb. Le chef de l’Etat pour sa part, a déclaré que ce fut avec enthousiasme qu’il a accepté de parrainer l’évènement. « Aujourd’hui, je suis heureux d’être le témoin de l’acte qui consacre le changement de la donne au Bénin. Nous ne sommes pas généralement fiers de nos origines. Rares sont les Béninois qui affichent leur origine hors du pays », a regretté le chef de l’Etat, parrain de l’événement.

 Odi I. Aïtchédji