Spread the love
ste-felicite
Ste Félicité

Le partenariat secteur public-secteur privé devient une réalité dans l’Enseignement supérieur. Et pour cause, l’accord cadre de coopération signé, hier lundi 03 mars 2015, entre l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) et 3 Universités privées, dont l’Ecole supérieure Ste Félicité (Essf). La cérémonie officielle de cet événement a eu lieu dans la salle des actes du rectorat de l’Uac. Il s’agit d’un accord qui vise à promouvoir, entre autres, la coordination des activités pédagogiques, l’élaboration de projets de recherche scientifique communs, la cotutelle de thèse de doctorat, l’échange d’informations et de publications scientifiques, l’organisation conjointe de congrès, colloques ou séminaires. A en croire le recteur Augustin Brice Sinsin, cet accord cadre qui est accompagné d’accords sectoriels avec les établissements de l’Uac pour la mise en œuvre de programmes scientifiques, n’est rien d’autre que la mise en pratique d’une décision du Cames qui recommande aux universités du secteur public d’assister celles du secteur privé. Prenant la parole, en cette circonstance, le président fondateur de l’Essf, Hounchédé Noudédji, a remercié l’équipe rectorale de l’Uac pour avoir pensé à la mise en place d’un tel cadre de coopération pouvant faciliter la recherche scientifique. « Il a fallu l’actuelle équipe rectorale pour traduire dans les faits cette coopération universitaire », a-t-il déclaré. Outre l’Essf, deux autres Universités privées de la place ont signé cet accord de coopération qui est conclu pour une durée de 5 ans. Il s’agit notamment de l’Upao et de l’Escae, respectivement représentées par Kodjo Bessan et Théodore Dossa.

 Joël Samson Bossou