Spread the love
emmanuel-golou2Ils ne se reconnaissent à travers le choix du candidat opéré par leur parti. Les militants de la Fédération Psd du Littoral contestent la méthode du président du parti Emmanuel Golou.  Ils l’ont fait savoir au cours d’un point de presse tenu hier mercredi 27 janvier 2016 au Codiam à Cotonou.
La procédure ayant conduit au choix de Sébastien Ajavon comme candidat du Parti social démocrate (Psd) n’a pas été consensuelle. Le Président de la Fédération du Littoral du parti a déclaré qu’il s’agit d’une violation flagrante des textes du parti. «  En violation de l’article 32 des statuts du Parti, le Président du Psd a procédé à la tenue d’un conseil national avec un groupe de personnes qui n’ont pas qualité à siéger au Conseil national », a-t-il fait constater. Et il poursuit : «  les décisions prises au cours de cette assise dans le cadre du soutien au candidat Sébastien Ajavon, sans aviser la base et les structures légales, sont inopportunes, nulles et non avenues », a-t-il martelé. Mieux, le conférencier a déclaré qu’un militant du nom de Martial Hounnou a été autoproclamé Président de la fédération de Cotonou en lieu et place du Président élu et dont le mandat prend fin en 2019. Le comble, ajoute-t-il, est que cette information qu’il prenait comme rumeur a été confirmée par le responsable à la communication du Parti, Cyprien Koboudé au cours de son intervention dimanche sur Canal 3. « Seuls les assemblées générales ordinaires et extraordinaires sont autorisées à mettre fin à un mandat ou au renouvellement d’un nouveau bureau. La Fédération Psd du Littoral et son Président interpellent le Président Emmanuel Golou et l’invitent à mettre fin à de tels agissements contreproductifs », a-t-il conclu.
HA