Spread the love

fip2018La cité des Koburu se prépare à vivre, du 1er au 27 décembre 2018, la 2ème édition de la Foire international de Parakou (Fip 2018). A moins d’un mois de l’évènement, les membres du comité d’organisation font le bilan et rassurent d’une bonne organisation.

Sous la houlette de Charles Toko, maire de la Commune de Parakou, la cité des Koburu sera le carrefour des affaires de la sous-région ouest-africaine en décembre prochain. Cela à travers la 2ème édition de la Fip qu’organise la mairie de Parakou. Selon les explications de Rissikatou Lassissi Latoundji, Directrice des ressources humaines (Drh) à la mairie de Parakou,  l’objectif poursuivi par l’édile de la municipalité en initiant la Fip  est de promouvoir les activités économiques, favoriser le brassage culturel entre les pays de la sous-région,  développer des partenariats dynamiques et durables. Non seulement, elle favorise une meilleure intégration sous-régionale et internationale,  mais aussi, elle permet de mettre Parakou sur orbite. Elle est prévue pour se dérouler du 1er au 27 décembre prochain au champ de foire en face de l’hôtel de ville. Cette période qui coïncide avec les fêtes de fin d’année n’a pas  été choisie au pifomètre. Pour la Drh, étant le moment des affaires, décembre est retenu pour permettre aux forains de faire de bons chiffres d’affaires et de sécuriser  leurs produits contre les aléas climatiques. « C’est une période recommandée pour ces genres d’évènements », a-t-elle laissé entendre.

Un programme alléchant

Faisant une évaluation sommaire des préparatifs de ce grand rendez-vous culturel, économique et touristique de l’année, Judicaël Houndin, 3ème adjoint au maire de Parakou et Vice-président du comité d’organisation a dévoilé le programme  concocté dans ce sens et les dispositions idoines prises pour faire de la Fip 2018 une réussite. « Pour cette 2ème édition, nous nous sommes inspirés des résultats de la première pour améliorer un certain nombre de choses. Le cadre est en train d’être amélioré. On y apporte des touches professionnelles pour être à la dimension de ces foires que nous avons l’habitude de voir au plan international », a-t-il fait savoir. A cette rencontre d’échanges commerciaux   entre  les opérateurs économiques, les investisseurs nationaux et étrangers sont attendus à la place Tabéra de Parakou où des stands à la dimension de l’évènement seront majestueusement dressés pour les accueillir. « Les formalités administratives sont remplies à l’immigration pour envoyer des invitations à tous les forains de la sous-région. S’agissant des locaux, la mairie a mis gracieusement  à leur disposition des camions pour le transport de leurs produits à Parakou. On a pris assez de dispositions pour permettre un séjour aisé à ceux qui viendront dans la Commune », a rassuré Judicaël Houndin. Au programme, des expositions-ventes, des conférences-débats, des animations culturelles. Bref, les petits plats ont été mis dans les grands pour faire de la Fip 2018 une fête internationale. Edmond Montéro, président du sous-comité de la mobilisation des forains et leur installation invite les populations de Parakou et environs à venir massivement s’approvisionner à bon marché à la foire et faire assez de bénéfices.

Zéphirin Toasségnitché
(Br Borgou-Alibori)