Spread the love
Emmanuel Tiando, Président de la Céna
Emmanuel Tiando ne compte pas reculer

Les membres de la Commission électorale nationale autonome (Céna), ont retenu ce jour jeudi 27 août 2015, pour pourvoir au poste du Coordonnateur au budget. Il était devenu vacant depuis le mardi 18 août 2015 avec la destitution de Freddy Houngbédji, qui oppose une résistance de passer service ce jour.

Que va-t-il se passer ce jour au siège de l’institution chargée d’organiser les élections ? La question mérite d’être posée en raison du défaut de consensus préalable à l’organisation d’une bonne passation de charges. Freddy Houngbédji, destitué de son poste de Coordonnateur au budget de la Commission électorale nationale autonome (Céna), multiplie les démarches pour être rétabli dans ses droits. Pendant ce temps, ses collègues commissaires, avec à leur tête le président Emmanuel Tiando, s’activent à pourvoir au poste vacant. Dans cette bataille rangée, Me Freddy Houngbédji, après avoir partagé avec l’opinion publique sa version des faits, est à l’étape de la saisine de la Cour constitutionnelle devant qui, ils ont tous prêté serment à l’occasion de leur installation en 2014. Ses collègues qui l’ont destitué l’accusent de gestion solitaire et de dépassement de budgets prévisionnels. Le poste de Coordonnateur du budget de la Céna, étant un poste essentiel dans les passations de marché et l’ordonnancement des dépenses de l’institution, pour éviter de bloquer et de paralyser la Céna, Emmanuel Tiando et les autres commissaires, ont fait fi des récriminations de Freddy Houngbédji. Ils ont procédé à l’élection d’un nouveau Coordonnateur au budget, en la personne de Basile Fassinou. La passation de service fixée pour ce jour devient alors un évènement qui se déroulera sous les regards des projecteurs.

 Jean-Claude Kouagou