Spread the love

Patrice-Hounsou-Guèdè-netQuelques jours après sa démission des Forces Cauris pour un Bénin Emergent FCBE, le maire de la commune d’Abomey-Calavi Patrice Hounsou-Guèdè fait sa première sortie officielle avec l’Alliance Nationale pour la Démocratie et le Développement AND. C’était ce samedi à l’occasion de l’installation de la coordination communale So-Ava de cette alliance dirigée par le député Valentin Aditi Houdé. Patrice Hounsou-Guèdè, président du parti PUR a confirmé à la population venue des différents arrondissements de la commune de So-Ava son adhésion à l’AND. Le moment était aussi propice pour expliquer les raisons de son divorce avec les FCBE. On retient d’après ses propos qu’il n’a pas été consulté lors de l’établissement de la liste FCBE pour les prochaines législatives d’avril 2015, raison pour laquelle il a rompu les amas en désertant la barque des cauris. « Tant qu’il y aura la mauvaise gestion des hommes, ça créée toujours des frustrations et ça amène tout droit vers la crise. C’est ceux à quoi nous avons assisté ces derniers temps et c’est pourquoi j’ai pris toutes mes responsabilités en adhérant à l’AND. Je me sens beaucoup plus en famille, beaucoup plus chez moi à l’AND » a lancé le colonel Hounsou Guèdè.

Patrice Hounsou-Guèdè dévoile ses ambitions politiques

L’ambition de l’actuel maire de la commune d’Abomey-Calavi est de rempiler à la tête de cette municipalité au lendemain des élections communales de mai 2015. Mais avant cette échéance, l’autre bataille constitue celle des législatives d’Avril prochain. Il a donc invité ses partisans a adhéré aux idéaux de l’AND en mouillant le maillot pour la députation malgré que son parti Pur n’a aucun candidat sur cette liste. « Nous devons lutter ensemble pour dire non à certaines personnes, nous devons montrer à la face du monde que nous avons raison de démissionner des FCBE et d’adhérer à l’AND » a déclaré le maire Patrice Hounsou-Guèdè.

Valentin Aditi répond à Yayi

A tour de rôle, les leaders de l’AND ont indiqué à la population de la commune de So-Ava la conduite à tenir lors des prochaines joutes électorales. Le président de cette alliance qui compte aujourd’hui 35 formations politiques a mis un accent sur le chômage des jeunes, la pauvreté qui selon lui empêche les femmes d’être autonomes et les difficultés que vivent les opérateurs économiques nationaux. Selon le président de l’AND, les membres de son regroupement ne sont plus des adversaires à combattre pour le chef de l’Etat Boni Yayi mais des ennemis à abattre vue les nombreuses intimidations. Le chef de file de l’AND a évoqué l’hyper activité du chef de l’Etat ces derniers jours tout en mentionnant ses deux descentes dans la commune de Zè en l’espace de trois semaines. Il s’est posé la question de savoir les motivations d’un chef de l’Etat en fin de règne qui se trouve toujours dans les airs avec son hélicoptère alors que les problèmes de ses compatriotes sont terrestres. Houdé estime que chaque sortie du chef de l’Etat est une perte de temps pour lui-même puisque d’autres forces politiques de l’alliance FCBE S’annonce au sein de l’Alliance Nationale pour la Démocratie et le Développement. « Nous ne doutons plus de la force et du caractère désormais incontournable de l’AND sur l’échiquier national» à-il notifié.

Marcus Koudjènoumè